L'Espagnol Rafael Nadal, vainqueur vendredi au forceps du choc face au Français Jo-Wilfried Tsonga, et le Britannique Andy Murray se sont tous deux qualifiés pour les demi-finales du tournoi de Rotterdam et pourraient se retrouver pour la finale dimanche.

Mis à jour le 13 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Nadal, première tête de série, a développé un jeu solide mais a éprouvé les pires difficultés à se défaire d'un Tsonga très accrocheur 6-4, 6-7, 6-4 et mène désormais 3 à 1 dans ses confrontations directes avec son opposant du jour.

Tsonga, énorme au service sur la très rapide surface de l'Ahoy de Rotterdam (26 aces), a par contre été dominé dans le jeu lors des points capitaux par le numéro un mondial au cours d'une rencontre aussi intense que longue (2h40).

«J'ai livré mon meilleur match depuis le début de la semaine. Il le fallait car Tsonga a servi incroyablement bien. Aujourd'hui (vendredi), j'ai battu un grand joueur», a commenté Nadal, visiblement soulagé.

En demi-finale, le Majorquin de 22 ans sera à nouveau opposé à un Français, Gaël Monfils, victorieux vendredi en fin de soirée de son compatriote Julien Benneteau 7-6, 6-1. Ce duel prendra la forme d'une revanche puisque Monfils est le seul à avoir battu Nadal cette année, en janvier en quart de finale du tournoi de Doha.

Dans le bas de tableau, la demi-finale opposera le Croate Mario Ancic à l'Écossais Andy Murray, quatrième joueur de la planète et deuxième tête de série.

Ce dernier a bénéficié vendredi de l'abandon du Français Marc Gicquel, blessé à une cuisse alors que le score était de 7-6, 6-4, 3-0 en faveur du Britannique. Murray se méfiera d'Ancic, actuellement 29e au classement mondial, et qui s'est montré très habile à la volée cette semaine aux Pays-Bas.

«Je suis super content de mon service et je pense vraiment avoir les moyens de remporter ce tournoi. La surface très rapide me convient très bien», a déclaré Murray, déjà vainqueur d'un tournoi cette saison, à Doha.