L’Union internationale de patinage (ISU) a fait parvenir des directives strictes à l’intention de ceux qui participeront aux Championnats du monde de patinage artistique de Montréal, la semaine prochaine, en raison de l’épidémie de COVID-19.

Lori Ewing
La Presse canadienne

Membres des médias, officiels, patineurs et entraîneurs ont reçu plusieurs documents d’information sur le coronavirus, mardi, de la part de la fédération internationale.

Parmi les exigences d’admission, les participants devront subir un test de température et ceux affichant une température supérieure à 38 degrés Celsius se verront l’accès refusé.

« S’il est évident que vous souffrez d’une infection respiratoire (symptômes de la grippe, nez qui coule, gorge irritée, toux, douleurs à la poitrine ou difficultés à respirer), un masque vous sera remis, le personnel médical sera averti et une isolation pourrait être requise, peut-on lire dans le questionnaire remis par l’ISU. L’Association canadienne de santé publique sera mise au courant et ses protocoles seront suivis. Une accréditation ne vous sera pas remise tant que vous n’aurez pas obtenu le feu vert de l’ACSP. »

Le questionnaire vérifie également auprès des participants s’ils ont visité récemment des pays dans des zones à risques pour le COVID-19, ou s’ils ont été en contact avec des gens ayant voyagé dans ces régions.

Ces exigences ont été mises en place 24 heures après que la ministre québécoise de la Santé, Danielle McCann, eut déclaré que le gouvernement allait demander ou non l’annulation de l’événement.

La Fédération internationale de hockey sur glace a annulé ses Championnats du monde de hockey féminin, samedi. Ils devaient avoir lieu du 31 mars au 10 avril, en Nouvelle-Écosse.

La ministre McCann a indiqué que les autorités de santé publique québécoises sont impliquées dans l’analyse des Mondiaux de patinage artistique, prévus du 16 au 22 mars au Centre Bell, de concert avec l’Agence de santé publique du Canada. L’annulation de la compétition n’est pas écartée et une décision à ce sujet sera prise dans les plus brefs délais.

« Nous devons analyser chaque événement au cas par cas, mais nous savons que nous devrons statuer rapidement [dans le cas des Mondiaux de patinage artistique] », a précisé la ministre.