À trois semaines des Championnats du monde de patinage artistique, les membres de la délégation canadienne ont eu droit lundi à une découverte de la patinoire du Centre Bell, où se dérouleront les compétitions, du 16 au 22 mars.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Et même si les gradins étaient déserts, on sentait beaucoup de fébrilité dans l’air. « J’ai souvent vu le Canadien au hockey, assis dans les gradins, mais c’est très différent de se retrouver sur la glace. C’est vraiment excitant », a souligné Nikolaj Sorensen, qui patine avec Laurence Fournier-Beaudry en danse sur glace.

  • Evelyn Walsh et Trennt Michaud

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Evelyn Walsh et Trennt Michaud

  • Alicia Pineault

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Alicia Pineault

  • Piper Gilles et Paul Poirier

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Piper Gilles et Paul Poirier

  • Nam Nguyen

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Nam Nguyen

  • Marjorie Lajoie et Zachary Lagha

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Marjorie Lajoie et Zachary Lagha

  • Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le duo est d’autant plus fébrile que sa participation reste incertaine. Impressionnants en début de saison avec deux podiums en Grand Prix, Sorensen et Fournier-Beaudry ont raté les Championnats canadiens en raison d’une blessure. Ils ont quand même été sélectionnés pour les Mondiaux, avec les duos Piper Giles/Paul Poirier et Marjorie Lajoie/Zachary Lagha, mais Patinage Canada a aussi désigné Carolane Soucisse et Shane Firus pour éventuellement prendre la relève.

« J’avais mal à un genou depuis le mois de mai, mais j’avais reçu des traitements qui me permettaient d’espérer passer à travers la saison, a raconté Sorensen. Malheureusement, au retour du Grand Prix de Chine, j’ai réalisé qu’il fallait faire quelque chose… »

Sorensen a donc dû se résoudre à subir une intervention chirurgicale pendant la période des Fêtes et il se livre depuis à une course contre la montre. « Pour l’instant, tout se passe bien. J’ai mon dernier rendez-vous médical [mardi] pour évaluer la situation, et même s’il y a encore un peu de douleur, on espère être corrects pour les Mondiaux. »

« On parle habituellement d’une convalescence de six à huit semaines et d’une reprise graduelle des activités. La progression est bonne de jour en jour, mais on ne sait jamais, le patinage artistique est très exigeant pour les genoux. Je peux me lever un matin et être incapable de patiner, même si nous n’avons pas une journée à perdre. Il faut vraiment gérer ça avec précaution. »

« Nous sommes très bien entourés et notre équipe fait tout le nécessaire pour nous mettre dans les meilleures conditions possible », a ajouté Fournier-Beaudry, qui s’est adaptée à la situation avec beaucoup de grâce.

« Au moins, ce n’est pas la saison des Jeux olympiques, a-t-elle rappelé. Ce serait décevant de rater les Championnats du monde à Montréal, c’est sûr. Nous avons toutefois d’autres objectifs pour l’avenir, et c’est important de ne pas prendre de risque avec notre santé. Et si jamais nous ne pouvons compétitionner, nous serons heureux pour Carolane et Shane, qui s’entraînent avec nous ! »

UNE SÉLECTION CANADIENNE RENOUVELÉE

Ce sont 13 patineurs canadiens qui participeront aux Championnats du monde de Montréal, une sélection largement renouvelée par rapport à l’équipe qui avait pris part aux derniers Jeux olympiques, à PyeongChang en 2018, puisqu’aucun des médaillés d’or de la compétition par équipes ne sera en action. Les meilleurs espoirs se retrouvent en danse sur glace, avec Piper Giles et Paul Poirier, et en couple, avec Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro.

L’équipe canadienne

Danse : Piper Giles/Paul Poirier, Laurence Fournier-Beaudry/Nikolaj Sorensen, Marjorie Lajoie/Zachary Lagha. Suppléants : Carolane Soucisse et Shane Firus
Couple : Kirsten Moore-Towers/Michael Marinaro, Evelyn Walsh/Trennt Michaud
Femmes : Alicia Pineault + une autre patineuse à être désignée
Homme : Nam Nguyen

VERS UN SUCCÈS POPULAIRE

Plusieurs se sont étonnés du prix élevé des billets pour les Championnats du monde, mais selon Patinage Canada, les ventes progressent à un bon rythme et les organisateurs ont récemment ouvert le niveau supérieur du Centre Bell pour certaines compétitions. Ce sera la neuvième fois que le Canada accueillera les Mondiaux, la première depuis ceux de 2013 à London, en Ontario. Calgary (1972, 2006), Vancouver (2001), Edmonton (1996), Halifax (1990) et Ottawa (1978, 1984) les ont aussi présentés.

DES CHAMPIONS D’AILLEURS… « À LA MAISON »

Les entraîneurs canadiens ont excellente réputation sur la scène internationale et des patineurs étrangers s’entraînent au pays. Les champions du monde de danse sur glace, les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, travaillent ainsi avec Marie-France Dubreuil, Patrice Lauzon et Romain Haguenauer au Centre Gadbois et passent une bonne partie de l’année à Montréal. Le double champion olympique Yuzuru Hanyu, du Japon, s’entraîne quant à lui à Toronto avec Brian Orser.