(Dordrecht) Le Canada a connu une journée faste dimanche à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste à Dordrecht, aux Pays-Bas.

La Presse canadienne

Les Québécois Pascal Dion, Steven Dubois, Charles Hamelin et Pierre-Gilles Jordan ont conquis l’or après avoir remporté le relais masculin de 5000 m en six minutes et 54 542 secondes. Les Pays-Bas ont obtenu l’argent en 6 : 54 573, devant la Chine en 6 : 54 839.

« Les gars ont vraiment bien travaillé en finale. C’est eux qui faisaient les dépassements, ils essayaient de me mettre dans la meilleure position possible. Ils ont réussi à me mettre en tête vers la fin, et il me restait juste à garder la cadence et à maintenir ma position. On est content de finir la dernière Coupe du monde avec une médaille d’or », a déclaré Dubois, en rappelant que le relais canadien devait se maintenir parmi les huit meilleurs au monde pour accéder aux Championnats du monde qui se dérouleront à Séoul, en Corée du Sud, au mois de mars.

Dubois, de Lachenaie, avait donné le ton à la journée un peu plus tôt en décrochant la médaille de bronze lors de la deuxième épreuve de 1000 m du week-end.

« Je me suis dit que les Coréens allaient aller à l’avant (du peloton), donc je voulais bien me positionner de manière à ce que je puisse peut-être m’y accrocher pour aller chercher une bonne position. Ce n’est pas ça qui s’est passé. On s’est ramassé à attendre jusqu’à la fin, et j’ai réussi à aller chercher le bronze en dépassant de l’extérieur », a expliqué Dubois.

Le Québécois âgé de 22 ans a complété la distance en 1 : 29 727, et il n’a été devancé en finale que par les Sud-Coréens Ji Won Park (1 : 29 402) et Dong Wook Kim (1 : 29 528).

Entre-temps, Danaé Blais, Alyson Charles, Claudia Gagnon et Courtney Sarault ont obtenu la médaille d’argent au relais féminin 3000 m. Les Canadiennes ont complété l’épreuve en 4 : 10 740, et elles n’ont été devancées que par les Hollandaises, en 4 : 10 255. Le podium a été complété par la Corée du Sud.

PHOTO GRAHAM HUGHES, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Alyson Charles (26) et Courtney Lee Sarault

Après leur exploit, les représentantes de l’unifolié ont eu une petite pensée pour leur coéquipière Kim Boutin, absente ce week-end.

« Même sans Kim, on était unis et on avait le goût de se battre pour la première place, a mentionné Gagnon. Dans notre tête, je suis sûre à 100 % qu’on avait une pensée pour Kim, puis on l’a fait pour elle. Et je suis sûr qu’elle est super fière de nous ! »