(Calgary) La Russie a remporté la majorité des médailles alors que le Canada a été blanchi lors de la Coupe du monde de patin de vitesse sur longue piste, vendredi.

Donna Spencer
La Presse canadienne

Les Russes ont gagné sept des 12 médailles disponibles, dont deux d’or et un balayage du podium sur la piste de l’Ovale olympique de Calgary.

La championne du monde en titre et détentrice du record du monde, la Tchèque Martina Sablikova, a remporté l’épreuve féminine du 3000 mètres.

La vétérane de 32 ans a semblé prête à défendre son titre la semaine prochaine à Salt Lake City, lors des Championnats du monde de distances individuelles.

Originaires d’Ottawa, Ivanie Blondin et Isabelle Weidemann occupent respectivement les deuxième et troisième positions derrière Sablikova au classement général en longues distances, mais elles ne sont pas passées près de la battre vendredi.

Après six tours, Blondin maintenait un rythme qui aurait pu lui permettre de monter sur le podium, mais elle a glissé en septième place, tout juste devant Weidemann.

« Je n’avais plus rien dans le réservoir, a expliqué Blondin. Je n’ai pas patiné de la façon dont je voulais le faire aujourd’hui. Ça va arriver. Une coupe du monde à domicile, c’est toujours difficile pour moi. J’ai l’impression qu’il y a tellement de distractions. »

Blondin et Weidemann ont toutes deux gagné une épreuve du 3000 mètres en coupe du monde cette saison.

« Je n’ai pas connu ma meilleure course aujourd’hui, a exprimé Weidemann. Je suis un peu déçue. Je ne semblais pas en mesure de trouver de la vitesse. J’ai amorcé la course un peu trop lentement. Je n’ai pas pu mettre quelques secondes en banque dès le début. »

L’équipe canadienne revient d’un entraînement à Salt Lake City en préparation des Championnats du monde.

La Néerlandaise Antoinette de Jong a terminé deuxième, à 1,24 seconde de Sablikova. La Russe Natalia Voronina a obtenu la médaille de bronze.

Antoine Gélinas-Beaulieu, de Sherbrooke, a offert au Canada son meilleur résultat de la journée. Il a pris le quatrième échelon à l’épreuve masculine du 1500 mètres.

Le Russe Denis Yuskov a triomphé grâce à un temps de 1:43,234. Le Chinois Zhongyan Ning et l’Américain Joey Mantia ont respectivement conclu l’épreuve en deuxième et en troisième place.

À l’épreuve du 500 mètres, les Russes Ruslan Murashov, Pavel Kulizhnikov et Viktor Mushtakov ont balayé le podium. Murashov a mis la main sur la médaille d’or en vertu d’un chrono de 34,04 secondes.

Gilmore Junio, de Calgary, a été le Canadien le mieux classé grâce à une neuvième position (34,32).

La Japonaise Nao Kodaira a enlevé les honneurs du 1000 mètres après avoir franchi la ligne d’arrivée en un temps de 1:12,652. Les Russes Olga Fatkulina et Yekaterina Shikhova l’ont accompagnée sur le podium.

Kaylin Irvine, de Calgary, a pris le 13e rang grâce à un chrono de 1:14,411, ce qui constituait un sommet personnel pour la Canadienne.

Les courses se poursuivront samedi avec la présentation du 500 mètres et du 1500 mètres chez les dames ainsi que du 1000 mètres et du 5000 mètres chez les hommes.

Ted-Jan Bloemen, de Calgary, qui est le détenteur du record du monde au 5000 mètres, prendra part à la compétition samedi.