(Selva Di Val Gardena) Le skieur autrichien Vincent Kriechmayr a devancé de justesse son rival norvégien Kjetil Jansrud et il a remporté un super-G de la Coupe du monde à Val Gardena disputé dans le brouillard et qui s’est étiré sur près de quatre heures.

Associated Press

La course raccourcie a été interrompue pendant 45 minutes en raison d’un brouillard suspendu au milieu du parcours de Saslong avant que Kriechmayr n’effectue sa descente avec le dossard no 7 et devance le meneur provisoire Mauro Caviezel.

Kriechmayr a ensuite dû attendre près de trois heures avant que la course ne soit déclarée terminée au milieu de l’obscurité à 15h30 en raison d’un brouillard encore plus épais.

Au total, l’épreuve a duré trois heures et 45 minutes avant que les résultats ne soient pris en compte avec 48 des 64 concurrents ayant pris le départ.

L’Allemand Thomas Dressen, un autre partant tardif, a terminé troisième, à 0,22 seconde de Kriechmayr. Caviezel a terminé quatrième et Dominik Paris cinquième.

James Crawford s’est révélé le meilleur dans le camp canadien avec une 17e position, à 0,89 seconde du vainqueur. Dustin Cook, de Lac-Sainte-Marie, s’est classé 40e et son coéquipier Benjamin Thomsen a pris la 43e position.

L’attente aura valu la peine pour Kriechmayr, car ce résultat lui permet de se hisser au sommet du classement général et du super-G.

Au général, Kriechmayr devance désormais l’ancien meneur Alexis Pinturault, qui n’a pas participé à cette course, de 48 points.

Au classement du super-G, Kriechmayr détient 12 points d’avance devant le champion olympique et coéquipier Matthias Mayer, qui a terminé 11e.

Kriechmayr tirait de l’arrière sur les meneurs provisoires à chacun des deux premiers chronos intermédiaires, mais il a été magistral dans la section technique de Ciaslat qui comprend une série de petites bosses et de sauts qui ont fait perdre la ligne de course à plusieurs concurrents.

Jansrud s’est exécuté plus tard et il détenait une avance de 0,32 seconde sur Kriechmayr au dernier point de contrôle, mais il avait tellement de vitesse qu’il a dû appliquer les freins pour franchir l’une des dernières portes et a terminé à 0,05 seconde.

Il s’agit de la cinquième victoire de Kriechmayr en Coupe du monde, avec les deux médailles qu’il avait remportées aux championnats du monde la saison dernière à Are, en Suède — argent en super-G et bronze en descente.

Il s’agissait également du troisième podium de Kriechmayr cette saison après avoir terminé troisième du super-G à Lake Louise, en Alberta ; et deuxième de la descente à Beaver Creek, au Colorado.

« Je suis vraiment heureux et fier de mon ski aujourd’hui, a déclaré Kriechmayr. C’est un parcours légendaire et je l’aime vraiment. »

Un entraîneur norvégien a tracé le parcours, qui ressemblait plus à une descente qu’à un super-G dans certaines sections.

Pourtant, Jansrud n’a pas pu ajouter au record de la Norvège de huit victoires en super-G à Val Gardena — y compris une victoire l’an dernier par Aksel Lund Svindal, qui est maintenant à la retraite.

« C’est un très, très bon résultat pour moi en ce moment, a confié Jansrud, champion olympique de super-G en 2014 qui en arrache un peu cette saison. Maintenant, je peux me relaxer un peu plus et me préparer pour la descente de demain et, espérons-le, être rapide. »

Les mauvaises conditions ont contraint les organisateurs à raccourcir le tracé, retranchant environ 15 secondes à la course.

Une descente figure au programme samedi sur la piste Saslong, puis le circuit se dirigera vers Alta Badia à proximité pour un slalom géant et un slalom géant parallèle dimanche et lundi.