(New York) Artur Beterbiev a respecté le vieux dicton : jamais deux sans trois.

Publié le 18 juin
La Presse Canadienne

Beterbiev a défait Joe Smith fils par le biais d’un K.-O. au deuxième round et a mis la main sur une troisième ceinture de la catégorie mi-lourds au Madison Square Garden de New York, samedi.

Beterbiev (18-0, 18 K.-O.), champion des ceintures de l’International Boxing Federation (IBF) et du World Boxing Council (WBC), a ajouté le titre de la World Boxing Organization (WBO) à sa taille.

Le protégé de Marc Ramsay a dominé le combat d’un bout à l’autre – envoyant son rival au tapis à trois reprises – et a conservé sa fiche parfaite d’autant de K.-O. en autant de combats.

Une seule ceinture échappe au Montréalais d’origine russe. C’est celle de la World Boxing Association (WBA) présentement détenue par Dmitrii Bivol. Ce dernier doit toutefois croiser le fer pour une troisième fois avec Gennadiy Golovkin plus tard cette année avant de potentiellement unifier tous les titres.

« C’est important pour moi d’être le seul champion de la division, avait admis Beterbiev avant le combat. S’il n’y a qu’un mot pour décrire ce que je ressens, c’est que c’est important. »

Le natif de Long Island, Smith (28-4, 22 K. -O.), s’est retrouvé au tapis dès le premier round et les choses ont été de mal en pis pour ce dernier.

Après être retourné au tapis à deux reprises au second round, il a finalement abdiqué.

En sous-carte, le double médaillé d’or pour Cuba, Robeisy Ramirez (10-1, 6 K. -O.) a donné une première défaite au Portoricain Abraham Nova (21-1, 15 K. -O.) par le biais d’un K. -O. au cinquième round.