C’est une nouvelle année, mais une chose demeure : Jessica Klimkait est encore une fois montée sur le podium d’un tournoi majeur de judo.

Sportcom

Lundi, au Tournoi des maîtres disputé à Doha, au Qatar, l’Ontarienne n’a eu besoin que de 13 secondes pour vaincre l’Israélienne Timna Nelson-Levy dans sa finale pour une médaille de bronze de la catégorie des moins de 57 kg.

Klimkait a rapidement agrippé la jambe gauche de son adversaire pour la faire tomber sur le dos et marquer un ippon.

« Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi rapide, mais je m’attendais à ce que ça se passe bien, car je la connais bien. Je peux rarement faire une telle manœuvre dans un tournoi, car les filles ne s’approchent pas beaucoup de moi. C’était donc bien de montrer un autre côté de mon judo. L’occasion était là et j’en ai profité », a soutenu l’athlète de 24 ans.

Rappelons qu’au Grand Chelem de Hongrie, disputé l’automne dernier, Klimkait était montée sur la plus haute marche du podium, tandis que Nelson-Levy avait pris le troisième rang.

En demi-finale lundi, la combattante de Whitby s’est butée à la Française et éventuelle médaillée d’argent, Sarah Léonie Cysique, dans un affrontement qui a été poussé à la limite du temps réglementaire et où la gagnante a fait la différence par waza-ari.

« Mon approche pour ce combat n’était pas celle que je voulais. Je n’ai pas su ajuster ma stratégie et c’est une défaite douce-amère », a analysé Klimkait, qui se sent en excellente forme physique.

« Oui, je voulais gagner, mais c’est aussi un rappel que je dois m’adapter dès le début du combat. Ça n’a pas été le cas aujourd’hui [lundi], mais c’est un bon apprentissage, car nous n’avons pas beaucoup d’occasions de participer à des compétitions. Je compte bien en tirer toutes les leçons que je peux. »

Plus tôt dans son parcours, Klimkait avait défait la Polonaise Julia Kowalczyk par ippon et la Nord-Coréenne Lien Chen-Ling par waza-ari.

En grande finale des moins de 57 kg, la Japonaise Yoshida Tsukasa a eu raison de Cysique dans un combat qui a nécessité cinq minutes de prolongation. L’autre médaillée de bronze a été la Kosovare Nora Gjakova.

Chez les moins de 52 kg, la Canadienne Ecaterina Guica a perdu son unique combat du jour alors qu’elle affrontait la Française Astride Gneto, médaillée de bronze.

La journée de mardi sera bien remplie pour l’équipe canadienne à Doha, alors que cinq de ses athlètes seront en action. Catherine Beauchemin-Pinard (- 63 kg) combattra chez les femmes, tandis qu’Antoine Bouchard (- 73 kg), Arthur Margelidon (- 73 kg), Étienne Briand (- 81 kg) et Antoine Valois-Fortier (- 81 kg) seront dans les tableaux masculins.