(San Antonio) Saul « Canelo » Alvarez a mis la main sur les titres des super-moyens de la World Boxing Association et du World Boxing Council en défaisant Callum Smith par décision unanime, samedi soir, au Alamodome.

Raul Dominguez
The Associated Press

Alvarez (54-1-2, 36 K.-O.) a dominé d’un bout à l’autre son seul combat de l’année, frappant solidement Smith (27-1, 19 K.-O.) pendant 12 rounds grâce à de bons jabs et de bons crochets de la droite.

Deux juges ont donné un pointage de 119-109 à Alvarez alors que le troisième l’avait triomphant par la marque de 117-111.

Malgré ses cinq pieds huit pouces, Alvarez a été l’agresseur contre Smith, qui mesure six pieds trois pouces.

PHOTO ED MULHOLLAND, USA TODAY SPORTS

Alvarez avait d’ailleurs déjà passé le K.-O. au frère aîné de Callum, Liam, lors d’un combat disputé le 17 septembre 2016, au AT&T Stadium. Plusieurs pensaient que Callum avait soif de revanche, mais le Mexicain a aussi dominé le plus jeune de la famille.

Alvarez et Smith se battaient pour une première fois cette année en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19. Les deux boxeurs ont manqué de rythme lors des cinq premiers rounds.

PHOTO ED MULHOLLAND, USA TODAY SPORTS

Alvarez est tout de même passé à l’action au début du deuxième round, forçant Smith à répliquer avec quelques bons coups pour empêcher son adversaire d’avancer.

Smith a été plus efficace avec son jab de la main gauche lors du troisième round, tentant occasionnellement un uppercut du droit qui n’a pas vraiment touché la cible.

Alvarez a porté plusieurs bons coups lors des quatrième et cinquième assauts, atteignant de plus en plus le visage de Smith. Le Mexicain a ensuite continué à peser sur l’accélérateur, laissant son adversaire avec un nez ensanglanté et des rougeurs près des yeux.