Il y a eu une rupture amoureuse, un déménagement et surtout une suspension qui le gardera loin de la compétition jusqu’à la fin de l’hiver. Marc-André Barriault tient à tourner la page sur la dernière année.

Le Droit

Plus précisément les six derniers mois remontant à sa première victoire dans un octogone de l’UFC.

>>> Lisez la suite sur le site du Droit