(Las Vegas) Dustin Poirier a remporté un spectaculaire duel par décision unanime contre Dan Hooker samedi soir, après avoir évité le pire pendant un deuxième round mouvementé et s’être accroché jusqu’au bout à l’occasion du combat principal de la carte présentée au gymnase officiel de l’UFC.

Associated Press

Mike Perry a aussi mis un terme à une série de deux défaites en signant une victoire à sens unique contre Mickey Gall en sous-carte du cinquième gala de l’UFC à être présenté à huis clos dans la capitale américaine du jeu.

Le combat principal s’est révélé explosif dès le départ, puisque les deux poids légers se sont échangés un nombre impressionant de coups de poing sans se préoccuper de leur défense. Le deuxième round a été encore plus spectaculaire, puisque les deux combattants ont passablement souffert des coups de poing et de pied qui ont touché la cible de part et d’autre.

Le combat s’est transporté au sol au quatrième engagement, et Poirier a tenté plusieurs manœuvres de soumission bloquées par Hooker. Poirier semblait avoir plus d’énergie au cinquième round, et il a éventuellement dominé les cartes des juges : 48-47, 48-47 et 48-46.

« Ç’a été difficile, a reconnu Poirier. Dan voulait se battre. Il est coriace. Il est en pleine ascension. Il croyait vraiment qu’il pouvait me battre. J’ai fait confiance à mon équipe, à mon talent et à mon acharnement. »

Poirier (26-6) avait couronné son ascension d’une victoire contre Max Holloway en avril 2019 pour l’obtention du titre des poids légers par intérim. Il a cependant perdu la ceinture contre le champion invaincu Khabib Nurmagomedov en septembre dernier, et une blessure à une jambe l’a empêché de retourner dans l’octogone pendant un bon moment.

Il était de retour au sommet de sa forme contre Hooker (20-9), un spécialiste du kickboxing néo-zélandais qui avait gagné sept de ses huit derniers duels depuis 2016.

Il s’agissait du dernier des cinq week-ends d’action au gymnase Apex de l’UFC, situé sur le campus officiel du circuit à Las Vegas. L’UFC a organisé huit galas à huis clos pendant la pandémie de coronavirus, après une pause de huit semaines.

L’UFC prendra une pause d’une semaine avant de relancer ses activités le 12 juillet à l’île de Yas, à Abou Dabi, avec la présentation du gala UFC 251, une carte qui comprendra notamment trois combats de championnat. Le circuit d’arts martiaux mixtes présentera un total de quatre galas en 14 jours à cet endroit, surnommé Fight Island, avant de rentrer aux États-Unis.