(Los Angeles) L’Américain Floyd Mayweather, qui a raccroché les gants en 2017, se voit devenir « l’un des meilleurs entraîneurs du monde », a-t-il affirmé vendredi, ce qui lui permettrait de marcher dans les pas de son oncle Roger, mort en mars.

Agence France-Presse

« Je fais mes débuts d’entraîneur et jusqu’à présent, je n’ai travaillé qu’avec des gens sans expérience de la boxe, donc nous progressons ensemble », a écrit Mayweather dans un message sur Instagram accompagnant une vidéo de lui travaillant avec son neveu de 14 ans.

« Mais je vous le promets, je serai l’un des meilleurs entraîneurs du monde », a souligné le boxeur au bilan parfait de 50 victoires en autant de combats.

« Avec le récent décès de mon oncle Roger, j’ai ressenti l’envie d’aider ceux qui m’entourent de la même manière qu’ils ont été là pour moi tout au long de ma carrière de boxe », décrit l’Américain, entraîné pendant une grande partie de sa carrière par Roger Mayweather, mort en mars à l’âge de 59 ans, et également son père Floyd Sr.

Sa réflexion a été alimentée aussi par le confinement lié à la pandémie de coronavirus : « Cette période où nous devons nous distancier des autres m’a permis de réfléchir à la façon dont je veux apporter quelque chose dans la vie des gens et les aider à atteindre leurs objectifs », écrit-il.

« Je veux laisser une empreinte sur ceux qui m’entourent et leur permettre de voir leur potentiel. »