Marc-André Barriault a trouvé une manière bien originale de démarrer son camp d’entraînement en vue de son prochain combat dans l’UFC face à Jun Yong Park, le 21 décembre, en Corée du Sud. Accompagné de sa conjointe Jade Masson-Wong, elle-même combattante chez TKO, et de leurs trois chiens, il a mis le cap sur l’Ouest américain à bord d’une roulotte rouge qui ne passe vraiment pas inaperçue.

Pascal Milano Pascal Milano
La Presse

Partie le 19 septembre du Québec, la petite troupe passera environ deux mois aux États-Unis, dont la majeure partie à Las Vegas, où se trouve l’Institut de performance de l’UFC.

« Jade et moi aimons l’aventure et sortir de notre zone de confort. Mais entre ma signature à l’UFC et les combats de Jade chez TKO, ce n’était pas le bon timing de tout laisser et de partir comme ça. Après mon dernier combat [le 27 juillet], on avait du temps et on s’est dit que c’était le moment. Je vois vraiment ça comme un investissement, parce que j’ai quitté mon emploi et on a fait l’acquisition de la roulotte. On veut chercher de l’expérience et vivre de nouvelles choses. »

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE MARC-ANDRÉ BARRIAULT @POWERBAR_MMA

Au Garden of the Gods Park situé à Colorado Springs, au Colorado

Après une première escale dans le New Jersey, les deux combattants sont partis à la conquête de l’Ouest. À Milwaukee, le couple s’est entraîné à la Roufusport MMA Academy pendant trois jours. Le Midwest a ensuite laissé sa place au Colorado, dont les paysages l’ont émerveillé. Le poids moyen a finalement conduit jusqu’à Huntington Beach, à Los Angeles. Jusque-là, le séjour a autant été sous le signe du sport que du tourisme.

Brasser les cartes

« On avait besoin de brasser les cartes au niveau de notre vie personnelle. La routine à Québec commençait un peu à être monotone, surtout avec l’arrivée de l’automne et de l’hiver. »

Après mon dernier combat, où je suis passé proche, j’avais besoin de tâter le terrain même si on a un très bon coaching à Québec. Je voulais voir des gens de mon calibre et avoir cette dimension au quotidien plutôt que d’attendre le jour du combat.

Marc-André Barriault

À Huntington Beach, par exemple, il a croisé Kelvin Gastelum, quatrième chez les poids moyens, dont le tableau de chasse inclut Johny Hendricks, Michael Bisping et Jacare Souza. Il attendait avec impatience de mettre les gants avec lui pour se jauger.

Mais le plat de résistance de ce voyage reste évidemment Las Vegas, où les choses sérieuses commencent enfin, indique-t-il. Pendant quatre semaines, il pourra croiser de nombreux combattants de sa catégorie dans un centre d’entraînement à la fine pointe de la technologie. Ce n’est pas la première fois qu’il fréquente cet établissement.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM JADE MASSON-WONG @JADEMW_MMA

Le couple devant le parc d’attractions Six Flags Great Adventure lors de la première étape de son voyage, dans le New Jersey

« On va pouvoir établir une routine d’entraînement, parce que la dernière fois, on était restés une dizaine de jours et on avait mixé le plaisir et les arts martiaux. Le côté touristique, on l’a déjà fait. Maintenant, on se concentre sur le sport. On va s’entraîner le matin, on fait des activités avec nos trois chiens l’après-midi et on fait une deuxième séance en soirée. En plus, il y a aussi beaucoup de combattantes pour Jade. Ça va être bénéfique pour tous les deux. »

À l’autre bout du monde

Si Barriault est allé chercher de l’expérience à 5000 km de chez lui, il devra se rendre encore plus loin pour livrer son troisième combat dans l’UFC. Après des défaites à Ottawa et à Edmonton, c’est à Busan qu’il tentera de décrocher sa première victoire dans la grande organisation.

PHOTO TIRÉE DE L'INSTAGRAM MARC-ANDRÉ BARRIAULT @POWERBAR_MMA

Le couple au gymnase Kings MMA à Huntington Beach, en Californie

Le natif de Gatineau, qui ne souhaitait pas attendre l’année 2020 pour retourner dans l’octogone, a lui-même fait ses recherches et soumis le nom de Jun Yong Park à son agent. Vingt-quatre heures plus tard, l’UFC et le Sud-Coréen avaient accepté le combat. Jun Yong Park, âgé de 28 ans, possède une fiche de 10-4-0, mais s’est incliné face à Anthony Hernandez lors de sa seule présence à l’UFC.

C’est le combat idéal pour moi. La pression va être sur ses épaules, et même si je le prends au sérieux, il n’est pas aussi dangereux que mes précédents adversaires, qui faisaient partie des meilleurs au monde.

Marc-André Barriault

« L’expérience de ces deux combats va vraiment paraître cette fois. Le mot d’ordre sera action et pas réaction. C’est fini, le temps où j’attendais trop devant mes adversaires en étant hésitant. Je vais établir moi-même mon rythme et mon agressivité. »