(Montréal) Jean Pascal n’a jamais reculé devant les défis au cours de sa carrière. On peut toutefois se demander si Marcus Browne en est un trop gros à ce stade-ci de la carrière des deux hommes.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

Pascal (33-6-1, 20 K.-O.) et Browne (23-0, 16 K.-O.) s’affronteront samedi pour les titres Silver du World Boxing Council (WBC) et intérimaire de la World Boxing Association (WBA) chez les mi-lourds, au Barclays Center de New York. Browne est l’aspirant no 1 de ces deux associations, tandis que Pascal n’est classé qu’à la WBA, au 15e échelon.

Pour le Québécois âgé de 36 ans, il s’agira d’un premier combat depuis sa défaite en championnat du monde de la WBA face à Dmitry Bivol, en novembre dernier. Pascal n’a pas très bien paru dans ce combat, s’inclinant par décision unanime de 119-109 (deux fois) et 117-11.

Dans les deux années précédant ce combat, Pascal n’avait affronté qu’un adversaire de renom : Eleider Alvarez. Browne vient quant à lui de vaincre, en janvier, le toujours redoutable Badou Jack par décision unanime pour les deux ceintures qu’il remettra en jeu samedi, après avoir battu Thomas Williams fils, Sean Monaghan, Francy Ntetu et Lenin Castillo en 2017 et 2018.

PHOTO NOAH K. MURRAY, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Marcus Browne

Gaucher, Browne est de huit ans le cadet de Pascal. La performance qu’il a offerte face à Jack est celle d’un boxeur au sommet de son art. À l’inverse, face à Bivol, Pascal, pour la première fois de sa carrière, a semblé accuser son âge.

Browne n’est toutefois pas sans tache à son dossier : deux fois, contre Castillo et Radivoje Kalajdzic, il a visité le tapis. Pascal a déjà été arrêté avant la fin d’un affrontement, mais il n’a pas encore visité le tapis au cours de sa glorieuse carrière. Browne est aussi un boxeur qui n’hésite pas à utiliser des tactiques douteuses : des points lui ont été déduits par les officiels à trois reprises.

Un combat impliquant Jean Pascal ne serait pas complet sans que le Québécois ne s’emporte en conférence de presse. Celui-ci n’a pas fait exception.

Dans une envolée verbale dont il connaît bien le secret, Pascal a rappelé plus tôt cette semaine les antécédents judiciaires de Browne, arrêté pour une quatrième fois en juin pour violence conjugale.

« Marcus a promis de me passer le K.-O., mais on sait tous qu’il va se sauver comme un peureux et tenter d’accrocher comme une pieuvre, a-t-il laissé tomber. J’espère qu’il se battra comme un homme, car on sait tous qu’il aime bien s’en prendre aux femmes. […] Je n’ai pas de perruque, je ne suis pas une fille. Tu vas avoir un vrai combat ! »

Au Québec, le combat sera présenté sur les ondes de FOX, à compter de 20 heures.