Source ID:39f329926d4f3f66bb88b36fdda12b48; App Source:StoryBuilder

Un automne chargé pour Groupe Yvon Michel

Marie-Ève Dicaire obtiendra la chance de mettre la... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Marie-Ève Dicaire obtiendra la chance de mettre la main sur la ceinture de l'International Boxing Federation (IBF) des super-mi-moyennes détenue par l'Uruguayenne Chris Namus.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
FRÉDÉRIC DAIGLE
La Presse Canadienne

Groupe Yvon Michel verra pas moins de trois de ses boxeurs livrer des championnats du monde cet automne.

C'est ce qu'a confirmé Yvon Michel, président de GYM, lors du lancement la Série de Boxe Chrono Aviation-Casino de Montréal, mardi.

Ainsi, en plus d'Adonis Stevenson et d'Artur Beterbiev, Marie-Ève Dicaire obtiendra la chance de mettre la main sur la ceinture de l'International Boxing Federation (IBF) des super-mi-moyennes détenue par l'Uruguayenne Chris Namus.

Après avoir annoncé la veille que Dicaire (13-0, 0 K.-O.) avait été établie aspirante obligatoire par l'IBF, Michel a confirmé que Namus (24-4, 8 K.-O.) a accepté le défi que lui a lancé la Québécoise.

Michel souhaite insérer ce combat en demi-finale du gala qui mettra en vedette Stevenson (29-1-1, 24 K.-O.) et Oleksandr Gvozdyk (15-0, 12 K.-O.), le 1er décembre, au Centre Vidéotron de Québec. Il a pris les moyens pour convaincre le clan Namus.

«Si nous allons à l'appel d'offres, ils sont avantagés, car les bourses seront divisées 75-25 en faveur de la championne. Mais j'ai un gros avantage: avec Showtime (qui présente la gala à la télé à la carte), j'ai plus de ressources, a souligné Michel. (...) J'ai reçu une offre de leur part, mais je leur ai fait une contre-offre. J'ai regardé ce que la championne a touché à ses trois derniers combats et c'est à peu près le montant que je lui ai offert pour venir ici.»

«J'aimerais beaucoup que ce combat ait lieu au Québec, a pour sa part déclaré Dicaire. Ce serait une belle façon pour moi de remercier tous ceux qui m'ont appuyé depuis le début de ma carrière. Par contre, je me suis souvent battue à l'étranger chez les amateures et ça ne me dérangerait pas de devoir aller me battre chez elle.»

Namus, qui n'a pas subi la défaite depuis qu'elle s'est inclinée devant la championne du monde Cecilia Braekhus, en février 2016, tentera face à Dicaire une deuxième défense du titre conquis par décision unanime face à l'Argentine Yamila Esther Reynoso, en août 2017.

Stevenson tentera quant à lui une 10e défense de titre des mi-moyens du World Boxing Council (WBC), mais surtout de faire oublier sa performance en demi-teinte face à Badou Jack, en mai dernier, combat qui s'est soldé par un nul majoritaire.

L'autre combat de championnat du monde impliquant un boxeur de GYM sera disputé le 6 octobre, à Chicago, alors que Beterbiev (12-0, 12 K.-O.) fera face à Callum Johnson (17-0, 12 K.-O.) pour sa première défense de titre des mi-lourds de l'IBF.

GYM a gagné une importante bataille juridique face au clan Beterbiev, qui contestait la validité de son contrat avec le promoteur montréalais devant les tribunaux. Le clan Beterbiev a placé une demande pour en appeler de cette décision. Il devrait avoir une réponse d'ici le début de novembre. En attendant, GYM et Beterbiev ont convenu de reprendre les affaires, puisque de toute façon, le processus d'appel prendrait encore plusieurs mois.

Michel est toutefois très confiant de l'emporter de nouveau si l'appel devait être accepté. D'ailleurs, GYM et Marc Ramsay, l'entraîneur de Beterbiev, souhaitent organiser le plus tôt possible un combat d'unification contre le champion de la World Boxing Association (WBA), Dmitry Bivol.

«Marc m'a dit: "Artur est au sommet. Il faut donc organiser les plus gros combats possible". C'est ce qu'on regarde.»

Alvarez-Kovalev II le 2 février

GYM s'est par ailleurs entendu avec Main Events et Top Rank sur la date du combat revanche entre Eleider Alvarez (24-0, 12 K.-O.) et Sergey Kovalev (32-3-1, 28 K.-O.), qui aura finalement lieu le 2 février prochain.

Le site du combat, qui sera présenté sur ESPN, reste à déterminer. Des rumeurs ont circulé lundi selon lesquelles il aurait lieu au complexe d'entraînement des Cowboys de Dallas, à Frisco, au Texas, mais Michel a indiqué que rien n'était encore coulé dans le béton.

«(Top Rank) aimerait bien y présenter ce gala, car contractuellement, ils doivent un combat aux Cowboys. Mais on regarde pour le Madison Square Garden et Atlantic City également. C'est juste une possibilité.»

Michel a ajouté que le poids lourd Oscar Rivas (24-0, 17 K.-O.) se battrait également sur cette carte. Il tente de l'opposer à l'Américain Bryant Jennings (24-2, 14 K.-O.). Ce dernier n'a subi la défaite que face à Wladimir Klitschko et Luis Ortiz, en 2015. Les deux fois, il s'agissait de combats de championnat du monde.

Rivas est classé 11e au WBC et 14e à l'IBF, tandis que Jennings pointe au 13e rang du WBC, au huitième de la WBA, 10e de l'IBF et huitième de la World Boxing Organization (WBO).

Quant à la série de boxe tenue au Casino de Montréal, GYM revient aux sources en déplaçant ces cartes en après-midi. Cette plage horaire semblait celle préférée par les amateurs de boxe sondés par le promoteur, en plus de lui permettre d'éviter les conflits d'horaire avec le Canadien de Montréal, qui est la plupart du temps en action les samedis soirs.

La série sera lancée le 20 octobre prochain. Francis Lafrenière (16-6-2, 9 K.-O.) fera alors les frais de la finale, contre un adversaire qui reste à être identifié. Le Brossardois Shakeel Phinn (18-2, 12 K.-O.) affrontera quant à lui le Portoricain Manny Siaca (25-8, 20 K.-O.) en demi-finale.

Les autres événements de la série seront présentés les 24 novembre, 2 février, 23 mars et 8 juin.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer