Nicolas Gill n'est plus entraîneur-chef de l'équipe nationale de judo. Mais le double médaillé olympique ne s'en va pas très loin. Depuis mardi, il est le nouveau directeur général intérimaire de la fédération canadienne, en remplacement d'Adrien Landry.

Mis à jour le 14 oct. 2016
Simon Drouin LA PRESSE

«C'est sûr que la plus grande mission sera d'augmenter les revenus de la fédération», a indiqué Gill dans un communiqué. 

Entraîneur national depuis 2005, chef depuis 2009, l'homme de 44 ans conservera ses fonctions de directeur de la haute performance. 

Déjà responsable du groupe masculin, le Portugais Michel Almeida succède à Gill à titre d'entraîneur-chef de l'équipe. Sasha Mehmedovic conserve ses fonctions avec l'équipe féminine.