Pas besoin d'être Ricardo pour connaître les recettes de la boxe. Prenez un ring, mettez-y des boxeurs mexicain et portoricain et vous aurez habituellement un plat brûlant. L'anglo contre le franco, une combinaison savoureuse, a eu ses beaux jours à Montréal; tout comme le Blanc contre le Noir aux États-Unis.

Gabriel Béland LA PRESSE

Voilà que Montréal s'apprête à goûter à un mets nouveau: deux Colombiens qui se feront face le 28 septembre au Centre Bell à l'occasion de la défense de titre d'Adonis Stevenson. Eleider Alvarez 12-0, 8 K.-O.) habite à Montréal depuis 2009. Il a appris le français. Il est bourré de talent et cherche à se faire un nom au plus vite pour décrocher un combat de championnat du monde.

Edison Miranda (35-8, 30 K.-O.) est un boxeur percutant qui a été usé au fil des ans par des guerres mémorables. Il lui reste un semblant de nom. Lucian Bute lui a passé le K.-O. en plein Centre Bell en 2010, quatre ans après que Miranda eut cassé la mâchoire de l'Allemand Arthur Abraham.

«C'est un gros combat pour les Colombiens! explique Eleider Alvarez en français. Là-bas, on en parle, les journalistes en parlent. Il y aura beaucoup d'animosité entre nous.»

Le plus grand quotidien colombien, El Espectador, a déjà publié un article sur ce singulier «duelo de colosos colombianos en Montreal».

«Je n'ai jamais prédit le K.-O., mais cette fois, je vais le faire contre Miranda», lance Alvarez, qui ne s'est pas battu depuis mars dernier. Par deux fois cet été, des combats contre l'Américain Allan Green ont été annulés. En juillet, trois heures avant le début du gala de boxe où ils devaient s'affronter au Connecticut, Green a été transporté à l'hôpital à cause d'un malaise. Eleider Alvarez fulminait.

Son duel contre Miranda revêt donc encore plus d'importance. Le promoteur Yvon Michel soutient que le réseau HBO souhaite mesurer Alvarez au champion WBO des mi-lourds (175 livres), Sergei Kovalev (22-0-1, 20 K.-O.).

Une victoire contre Miranda serait donc plus qu'un fait d'armes patriotique; il s'agirait d'un pas de plus vers un combat pour le titre.

Belle sous-carte

Le combat Alvarez-Miranda n'est qu'un des six duels de sous-carte. Avant le combat de championnat du monde WBC entre Adonis Stevenson (21-1, 18 K.-O.) et Tavoris Cloud (24-1. 19 K.-O.), les meilleurs boxeurs du Groupe Yvon Michel vont combattre.

Sans surprise, on a annoncé hier en conférence de presse que Jean Pascal (27-2-1, 16 K.-O.) va se mesurer à George Blades, un Américain de 39 ans. David Lemieux (29-2, 28 K.-O.) va pour sa part livrer son cinquième combat depuis sa défaite contre Joachim Alcine. Du haut de ses 6'4, Marcus Upshaw (15-10-2, 7 K.-O.) va tenter de survivre aux huit rounds du combat.

Antonin Décarie, Kevin Bizier et Artur Beterbiev vont aussi combattre.