Source ID:; App Source:

Dawson-Stevenson: plus qu'un gala de consolation

À la suite du report du combat Bute-Pascal,... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

À la suite du report du combat Bute-Pascal, Yvon Michel (au centre) a préparé une sous-carte étoffée à la finale entre Chad Dawson et Adonis Stevenson, le 8 juin au Centre Bell.

Photo David Boily, La Presse

Il faut bien l'admettre, le gala de boxe du 8 juin au Centre Bell est resté pendant des semaines dans l'ombre de l'affrontement entre Lucian Bute et Jean Pascal. Les médias, les fans n'en avaient que pour ce duel si longtemps attendu.

Mais voilà que Bute s'est blessé. Le combat du 25 mai a été remis à l'hiver. Tous les projecteurs vont pouvoir se tourner vers Adonis Stevenson et Chad Dawson. Que constate-t-on en y regardant de plus près? Que la soirée du 8 juin est plus qu'un gala de consolation.

«On voulait vraiment remplir la carte. Quand t'as un gros, gros combat comme Pascal-Bute, c'est moins important, une grande sous-carte. Mais là, ça l'est», a expliqué Yvon Michel mercredi au moment de dévoiler les huit duels de la soirée.

La sous-carte étoffée du 8 juin est en partie la conséquence de l'annulation du combat du 25 mai. Plusieurs combats qui devaient se tenir ce soir-là ont été repoussés de deux semaines pour les sauver.

Stevenson et Dawson vont se livrer ce soir-là un combat de championnat WBC des mi-lourds (175 livres). Le duel diffusé sur HBO sera précédé d'un autre opposant le spectaculaire Cubain Yuriorkis Gamboa (22-0, 16 K.-O.) au Colombien Darley Perez (28-0, 19 K.-O.) chez les légers (135 livres).

«Ma main est top notch», assure David Lemieux, qui va aussi combattre en sous-carte. Son retour d'une autre blessure à la main droite aura lieu contre le Polonais Robert Swierzbinski (11-1, 3 K.-O.).

Eleider Alvarez (12-0, 8 K.-O.) promet quant à lui de mettre un terme à la série victorieuse de l'Américain Allan Green (32-4, 22 K.-O.) au Québec. «Il est venu déjà deux fois au Québec. Il a battu Sébastien Demers. Il a battu Renan St-Juste. Cette fois-ci j'espère qu'il ne vas pas gagner!», a dit Alvarez, dont la maîtrise du français n'est pas encore parfaite et qui voulait probablement dire «je sais» plutôt que «j'espère». Après les dernières performances d'Alvarez, et notamment sa victoire en trois rounds contre Nicholson Poulard, on ne peut sérieusement considérer Green que comme un négligé.

Le 8 juin va aussi marquer les débuts professionnels de la nouvelle recrue de GYM, Artur Berbetiev. Ce Russe est un ancien champion du monde amateur. Il va livrer son premier combat à 185 livres contre Christian Cruz (12-14-1, 10 K.-O.), un adversaire expérimenté.

Peut-être le plus intrigant des combats va opposer Didier Bence (8-0, 2 K.-O.) à Éric Barrak (7-0, 6 K.-O.). Un duel poids lourd entre deux locaux est une rareté au Québec. Et Barrak sait vendre un combat. «Ça va se finir avant le troisième round cette affaire-là, a lancé le colosse mercredi. J'ai d'autres plans pour la soirée.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer