Source ID:; App Source:

Pascal: «Bute est le Tiger Woods de la boxe»

Jean Pascal à l'entraînement à Las Vegas.... (Photo: Yannick Fleury, La Presse)

Agrandir

Jean Pascal à l'entraînement à Las Vegas.

Photo: Yannick Fleury, La Presse

(Las Vegas) Jean Pascal est présentement à Las Vegas pour préparer son combat du 25 mai contre Lucian Bute. Nous nous sommes entretenus avec lui mercredi. Pascal n'a pas manqué de lancer quelques flèches à son adversaire qu'il qualifie d'hypocrite. «C'est le Tiger Woods de la boxe», dit-il.

Q. Qu'as-tu pensé des propos de Lucian Bute, qui déclarait vouloir te «fermer la gueule» le 25 mai?

R. Ça m'a fait sourire parce que la dernière fois qu'il a dit ça, avant son combat contre Carl Froch, c'est lui qui s'est fait fermer la gueule. Ironiquement c'était un 26 mai 2012, et notre combat sera le 25 mai 2013.

Q. As-tu été surpris par l'âpreté de ces propos, Lucian Bute étant normalement très effacé?

R. Non. Il faut connaître la vraie personnalité des gens. Moi, je suis moi, je suis authentique, je suis vrai. Je ne suis pas un produit fabriqué. Lucian Bute d'après moi est le Tiger Woods de la boxe. Je ne parle pas en terme de scandale, mais plutôt en terme de fausse image qu'il projette. Je connais très bien Lucian Bute et aussi les gens qu'il côtoie. Ce qu'il projette devant les caméras, ce n'est pas qui il est dans la vraie vie.

Q. Quelle est la différence entre l'image qu'il projette et sa vraie personne selon toi?

R. Lucian Bute est la marionnette de Stéphan Larouche. C'est Stéphan Larouche qui tire les ficelles. C'est Stéphan Larouche qui lui dit quoi faire, quoi dire, comment manger, comment penser. Mais malheureusement pour lui, Stéphan Larouche ne sera pas sur le ring pour tirer les ficelles le 25 mai.

Q. Tu sembles prendre ce combat très à coeur.

R. Je suis très motivé. Pour moi, ce combat-là n'est pas une question d'argent, c'est une question d'honneur et de respect. Montréal est ma ville. J'y ai grandi. J'ai représenté le Québec aux Jeux olympiques. Je ne suis pas venu ici pour faire de l'argent. Je suis venu ici parce que ma mère a choisi le Québec pour sa vie, pour un meilleur avenir pour ses enfants et je la remercie. Je remercie aussi les fans Québécois: je fais tout pour leur faire honneur dans le ring et à l'extérieur.

Q. Pourquoi avoir choisi de venir t'entraîner à Las Vegas?

Las Vegas, c'est la Mecque de la boxe, c'est la ville des champions. C'est très motivant de venir ici. C'est une ville de boxe, il y a beaucoup de boxeurs de partout qui choisissent Las Vegas.

Q. Mais n'est-ce pas difficile pour toi de rester concentré? Jean Pascal dans la ville du vice, quand même...

R. Les gens parlent de choses qu'ils ne connaissent pas. Oui, il y a beaucoup d'action à Las Vegas. Mais Las Vegas est dans le désert et à part la Strip, il n'y a pas grand-chose à faire. Quand tu es habitué à la Strip, tu ne veux pas y aller chaque jour. Moi je suis habitué, c'est un deuxième chez moi ici. Ce n'est pas mon premier camp à Las Vegas. Je m'entraîne, je mange, je dors et je fais de la boxe.

Q. Tu t'entraînes trois fois par jour alors qu'avant que pour tes combats précédents tu le faisais deux fois par jour. C'est un changement pour le mieux?

R. Oui, c'est positif. Il n'y a pas un volume supérieur ou inférieur d'entraînement, mais c'est une façon différente de m'entraîner. Je crois que ça va faire une grosse différence pour mon corps le soir du combat. Si Lucian Bute et Stéphan Larouche pensent que je ne vais boxer que la moitié des rounds et que je n'aurai plus de souffle, ils se trompent royalement.

Q. Tu as souvent eu des blessures avant tes derniers combats ou même pendant. Comment te portes-tu présentement?

R. Pour l'instant mon corps va bien. Oui, j'ai 30 ans, mais 30 ans c'est la nouvelle vingtaine. Je me sens comme un petit jeune. Normalement à chaque camp d'entraînement j'ai de petits bobos, mais jusqu'à maintenant ça va bien. Je touche du bois. Mon corps est à 110% et je n'ai aucun pépin, aucune douleur. Je suis vraiment étonné. C'est pour ça que je suis aussi confiant.

Q. Qu'est-ce qui ve se passer pour toi après ce combat?

R. Les portes vont être grand ouvertes pour moi après ce combat. Je vais entrer dans la deuxième moitié de ma carrière. Je pense que je vais atteindre le sommet de ma carrière. La suite des choses d'après moi va être très, très belle. Si tout va bien, je devrais soulever la ceinture WBC diamant le 26 mai à minuit. Peut-être que j'aurai l'occasion de recroiser Chad Dawson par après. On verra.

Q. Tu vas assister au combat de samedi soir entre Floyd Mayweather et Robert Guerrero?

R. Normalement je devrais être au MGM Grand pour son combat. J'ai souvent vu Floyd à l'entraînement. Son éthique de travail est irréprochable. Les gens disent qu'il parle beaucoup, mais c'est une très bonne personne.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer