Lucian Bute va faire plusieurs rajustements pour son combat de retour. Il veut éviter de pécher par excès de confiance. Il a l'intention de revenir à l'essentiel, de se concentrer sur sa vitesse, ses déplacements. Et il entend aussi tourner le dos à Nickelback.

Gabriel Béland LA PRESSE

Ce n'est rien de personnel. Bute avait pris l'habitude de marcher au ring sur la chanson Where the Streets Have No Name du groupe U2. Mais il a dérogé à la tradition pour son dernier combat; en Angleterre, on préférait ne pas faire une entrée sur la chanson d'un groupe irlandais. La chanson When We Stand Together du groupe canadien Nickelback a donc été sélectionnée. «C'était une chanson d'équipe», explique l'entraîneur Stéphan Larouche.

Mais ce changement n'a pas été récompensé par les résultats escomptés. C'est en effet sur une chanson de Nickelback que Bute a connu la première défaite de sa carrière. Avec une fiche de 0-1, Bute va remiser la pièce et renouera avec la piste fétiche de U2 samedi soir au Centre Bell. «Ça fait partie de Lucian, c'est sa marque de commerce», dit Larouche.