Source ID:; App Source:

Diaconu gagne sous les huées

Avant Timothy Bradley et Kendall Holt, avant Librado Andrade et Vitali Tsypko,... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Avant Timothy Bradley et Kendall Holt, avant Librado Andrade et Vitali Tsypko, les vedettes de la carte de boxe de samedi soir au Centre Bell, il y avait Adrian Diaconu, un autre en qui le monde de la boxe montréalaise fonde de grands espoirs. Diaconu affrontait David Whittom, et on s'attendait à un combat expéditif.

Mais ce ne fut pas le cas. Vraiment pas.

À la surprise générale, Whittom a survécu les huit rounds du combat, et c'est lui qui a récolté les bravos au terme du combat, remporté par décision unanime par Diaconu devant une foule de 7513 spectateurs. Diaconu, lui, a dû subir les huées d'un public qui s'attendait à plus.

«Les gens ont leurs opinions, c'est leur droit, a expliqué Diaconu au terme du combat. Si j'avais fait tomber ce gars-là au premier round, tout le monde aurait dit que ce n'est pas juste... Les gens veulent toujours du sang et des K.-O., mais ça ne peut pas toujours être comme ça.»

Diaconu (26-0-0, 15 K.-O.) avait besoin d'une victoire pour confirmer son éventuel rendez-vous avec Jean Pascal, tel qu'annoncé en primeur dans La Presse d'aujourd'hui. Seul petit problème toutefois: le Shark n'a pas du tout été convaincant face à un adversaire qui avait une fiche de 10-7-1 au moment de grimper dans le ring.

En fait, Diaconu, le champion des lourds-légers du WBC, avait l'air mou, sans énergie, et n'a pas exactement réussi à soulever les spectateurs. Bref, pas le genre de performance qui pourrait pousser les fans à acheter des billets pour un futur combat d'importance du Shark au Centre Bell... Incroyable mais vrai, Diaconu a eu besoin d'une décision pour vaincre Whittom, et les fans l'ont hué au moment de la dernière cloche. Les juges ont remis des cartes de 79-73, 80-72 et 80-72 en faveur de Diaconu, sous les huées là aussi.

Tout ça sous les yeux de Jean Pascal, assis au bord du ring, qui devrait affronter Diaconu en combat de championnat fin mai ou début juin au Centre Bell. En après-midi au Casino de Montréal, Pascal avait fait son bout en disposant de l'Argentin Pablo Nievas par K.-O. au cinquième round de son combat.

Pascal ne semblait pas très impressionné par la performance de Diaconu ce soir... mais il a quand même joué la carte de la diplomatie.

«Pour être franc, c'est difficile de bien paraître contre David Whittom, a déclaré Jean Pascal. Whittom est un boxeur qui est dur à affronter... C'est sûr que Diaconu a moins bien paru que je ne le prévoyais, je croyais qu'il allait être plus explosif, mais il a quand même accepté ce combat à la dernière minute... Il demeure un boxeur dangereux qui cogne dur.»

Avant le combat de Diaconu, c'est un boxeur qui n'était même pas sur le ring qui a récolté les applaudissements les plus nourris de la soirée. Lucian Bute, qui s'est présenté près du ring vers 21h30, tout juste avant le combat opposant Jacques Lemaire à Paul Clavette, a été applaudi chaleureusement par les fans qui étaient là. Après Bute, ce sont les joueurs du Canadien qui ont mérité les plus gros bravos avant 22h, quand l'annonceur maison a confirmé la victoire récoltée à Toronto.

En début de soirée, Pier-Olivier Côté a vaincu Luis Acevedo par K.-.O, Paul Clavette a passé le K.-O. lui aussi à Jacques Lemaire, et Sébastien Gauthier a triomphé sur Martin Huppé. 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer