(San Vigilio) Après avoir attendu sept ans pour enregistrer sa deuxième victoire en Coupe du monde, la Suédoise Sara Hector a maintenant ajouté trois victoires en slalom géant — et elles ne pouvaient pas arriver à un meilleur moment.

Mis à jour le 25 janvier
La Presse Canadienne

Hector a remporté la dernière épreuve de slalom géant de la Coupe du monde avant les Jeux olympiques de Pékin, mardi.

Hector était deuxième après la première descente, mais elle a devancé la Slovaque Petra Vlhova pour obtenir une deuxième victoire consécutive en slalom géant et une troisième cette saison. Sa seule autre victoire en Coupe du monde remontait à décembre 2014.

La Suédoise a poussé un cri lorsqu’elle a franchi la ligne d’arrivée avec un chrono 15 centièmes de seconde plus rapide que Vlhova, sur la piste de la montagne Kronplatz, dans les Dolomites.

« C’est fou ! Je n’en croyais pas mes yeux quand j’ai vu que j’avais été si rapide. C’est incroyable, a lancé Hector. Il y a tellement de bonnes skieuses. Je ne suis assurément pas imbattable, mais pour le moment, je suis rapide alors c’est très plaisant. »

La Française Tessa Worley est grimpée sur la troisième marche du podium, à 52 centièmes de seconde de Hector et tout juste devant l’Italienne Federica Brignone.

L’Américaine Mikaela Shiffrin, gagnante de la médaille d’or aux Jeux de PyeongChang, en 2018, a complété le top-5. Elle a conclu l’épreuve à 81 centièmes de seconde de la vainqueure.

La Canadienne Valérie Grenier a pris le 11e rang, à 1,43 seconde du premier rang, ce qui confirme sa grande forme à l’approche des Jeux olympiques. Elle avait réalisé une 4e place (Kranjska Gora) et une 7e place (Sölden) sur la spécialité plus tôt cette saison. Un autre signe encourageant dans son retour au sommet, après la double fracture qu’elle a subie le 11 décembre dernier.

Ses compatriotes Cassidy Gray, Britt Richardson et Mikaela Tommy ne se sont pas qualifiées pour la deuxième descente alors que Sarah Bennett n’a pas terminé la première.

Hector trône au premier rang du classement de la Coupe du monde dans cette discipline, 95 points devant Worley.

« Je pense que pour moi, le plus important est de vraiment me sentir calme pour que je puisse me concentrer. Je m’emballe facilement et c’est là que j’ai des problèmes, a expliqué Hector. Ça m’a pris beaucoup de temps avant de comprendre ce dont j’avais besoin. Maintenant, j’en sais plus sur ce que j’ai besoin et c’était plaisant de m’en rendre compte. »

Le slalom géant amorcera le programme féminin de ski lors des Jeux de Pékin avec la tenue des premières descentes, le 7 février.

Shiffrin a également vu son avance au sommet du classement général fondre à 17 points devant Vlhova.

« Quand tu mènes après la première descente, tu veux gagner, a soutenu Vlhova. C’est très difficile de battre Sara parce qu’elle est très forte cette année. »

Le circuit féminin de la Coupe du monde se déplacera ce week-end à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne, où la descente et le super-G sont prévus avant la pause olympique.