Le trio québécois composé de Marion Thénault, Miha Fontaine et Émile Nadeau est passé à moins de cinq points de se qualifier pour la finale de sauts par équipe à la Coupe du monde de ski acrobatique présentée à Ruka, en Finlande.

Publié le 3 déc. 2021
Sportcom

Les Québécois se sont finalement classés cinquièmes après les trois sauts avec une récolte de 280,57 points, tout près des Ukrainiens et du dernier rang donnant accès à la finale.

« Je suis vraiment fière de notre performance. J’ai réussi un de mes meilleurs sauts à vie, j’ai bien atterri et je suis contente d’avoir terminé la fin de semaine sur une bonne note », a mentionné Marion Thénault en entrevue avec Sportcom. « On était super proches de la finale et on a vraiment tout donné. »

« Ça s’est quand même bien passé après une longue journée sur les pistes. Marion a réussi un bon saut, ce qui a fait monter la pression un peu. J’ai fait un très bon saut moi aussi, mais malheureusement, Émile est tombé à l’atterrissage, on ne lui en veut vraiment pas, ça fait partie du sport. On est contents de notre résultat et c’est encourageant pour le futur », a de son côté ajouté Miha Fontaine.

En finale, ce sont les Chinois qui se sont imposés avec un total de 343,24 points. Ils ont devancé les Russes (326,48 points) et les Ukrainiens (291,55 points).

Un peu plus tôt, Miha Fontaine a connu du succès à l’épreuve individuelle. L’athlète de 17 ans a réussi sa seule tentative de l’épreuve à la perfection, ce qui l’a classé au huitième échelon du classement.

« C’était un de mes meilleurs double full double full à vie, ça s’est vraiment bien déroulé. Les conditions étaient difficiles, mais je suis content d’avoir eu un aussi bon classement dans une compétition très relevée », s’est réjoui Fontaine.

La figure qu’a réalisée le skieur du Lac-Beauport s’est effectuée sur la rampe de doubles, les chances de podium étaient donc très minces puisque les sauts sur cette rampe ne comportent pas de manœuvres triples. Cette situation a toutefois permis à Fontaine de ne pas se mettre trop de pression sur les épaules.

« Comme je suis l’un des plus jeunes skieurs de la compétition, le fait de sauter sur le double m’enlève beaucoup de pression. Je me concentre vraiment plus sur mes sauts et c’est ce qui fait que j’ai de bons résultats », croit-il.

Le Russe Maxim Burov s’est emparé de la médaille d’or avec ses 123,08 points. Le Chinois Zongyang Jia (122,57 points) et le Suisse Noe Roth (121,27 points) se sont quant à eux classés respectivement deuxième et troisième.

Émile Nadeau a obtenu le deuxième meilleur résultat canadien de la journée chez les hommes avec une 15e place et 104,13 points. Pierre-Olivier Côté (24e), Anthony Noël (32e), Nicolas Martineau (34e), Alexandre Duchaine (40e) et Victor Primeau (42e) étaient les autres Québécois en action.

Un nouveau saut pour Marion Thénault

Du côté féminin, Marion Thénault a chuté à son seul saut individuel de la journée après avoir tenté un double périlleux triple vrille pour la première fois en compétition. Déçue d’avoir raté son atterrissage, l’athlète de 21 ans est persuadée que ce saut sera un bon atout dans le futur.

« Je ne l’avais pas beaucoup entraîné, mais c’était important pour moi de l’essayer tôt dans la saison. J’étais vraiment proche de le réussir, ça s’est bien passé dans les airs. Je suis déçue parce que je sais que si je l’atterrissais, j’étais vraiment dans le sommet du classement. Je vais le réessayer la semaine prochaine c’est certain », a-t-elle confié après sa 23e place.

Flavie Aumond et Naomy Boudreau-Guertin ont toutes les deux connu une belle journée à Ruka en se classant respectivement 15e et 19e. Marion Thénault n’avait d’ailleurs que des bons mots pour ses coéquipières.

« Je suis super contente pour Flavie et Naomy qui ont réussi de très bons sauts. Elles ont vraiment du potentiel et elles vont certainement s’améliorer au fil de la saison. C’est plaisant de les voir connaître du succès. »

Justine Ally a de son côté complété la journée au 39e rang.

C’est la Chinoise Mengtao Xu qui a remporté la médaille d’or avec un pointage de 99,49. L’athlète de 31 ans devient par le fait même la skieuse la plus décorée en Coupe du monde dans la discipline. Sa compatriote Fanyu Kong (95,52 points) suit au deuxième rang, devant la Biélorusse Hanna Huskova (94,60 points).

La Coupe du monde de Ruka se poursuivra samedi avec les épreuves de bosses.