La nervosité a eu le dessus sur Hannah Schmidt, samedi, lors de la deuxième et dernière journée d’activités de la Coupe du monde de ski cross présentée à Sunny Valley, en Russie. Une autre leçon qui s’ajoute au cahier d’expériences de la Québécoise, qui termine au 13e rang de cette compétition.

Sportcom

Moins de 24 heures après avoir obtenu le meilleur résultat de sa carrière en qualifications avec une septième place, la skieuse de Mont-Tremblant était de retour à l’action avec la ferme intention de poursuivre sur sa lancée.

Le stress s’est toutefois emparé de Schmidt qui a pris le quatrième et dernier rang de sa vague en quarts de finale, mettant ainsi un terme à sa journée de travail. « J’étais très nerveuse ce matin (samedi) et je n’ai pas skié aussi bien que je le peux. J’étais très rigide dans mes mouvements et je n’ai pas réussi à prendre mon rythme. Ce n’était pas moi sur la piste aujourd’hui », a analysé l’athlète de 26 ans.

Malgré tout, Hannah Schmidt a dressé un bilan positif à la suite de cette Coupe du monde qui lui a permis, une fois de plus, de gagner en expérience au niveau international et de découvrir une piste sur laquelle elle a pu exploiter ses forces.

Je suis quand même contente de la leçon. J’ai vraiment eu une bonne qualification et j’ai adoré le parcours. C’était vraiment mon style et je me sentais très à l’aise hier (vendredi). Par contre, je me suis mis un peu plus de pression aujourd’hui et je n’étais pas dans un bon mood. Tout ça démontre que je devrai un peu mieux contrôler mes émotions à l’avenir.

Hannah Schmidt

La Suisse Fanny Smith est montée sur la plus haute marche du podium à l’issue de la finale féminine, devançant la Suédoise Sandra Naeslund et l’Autrichienne Katrin Ofner, deuxième et troisième, dans l’ordre.

Du côté masculin, le Montréalais Chris Del Bosco a fini quatrième de son départ lors des huitièmes de finale et pointe au 26e échelon de cette épreuve remportée par le Britanno-Colombien Reece Howden.

Pour sa part, Jared Schmidt a tout juste raté sa qualification pour la phase éliminatoire vendredi. Celui qui avait raflé le bronze à Bakuriani (Géorgie) il y a deux semaines s’est finalement classé 33e.

Les trois Québécois prendront la direction de Vaysonnaz (Suisse) au cours des prochaines heures. Les 48 meilleurs athlètes au classement de la Fédération internationale de ski (16 femmes et 32 hommes) y seront réunis samedi prochain pour disputer les finales de la Coupe du monde.

« Je suis contente de m’être qualifiée pour cet évènement. Ce sera un nouveau parcours à apprendre et une expérience de plus en Coupe du monde. Je m’améliore constamment depuis le début de la saison et je m’en vais là-bas (en Suisse) avec beaucoup de confiance », a conclu Hannah Schmidt.