Valérie Grenier a connu une journée difficile, dimanche, au slalom géant de la Coupe du monde de Jasna, en Slovaquie. Après une première descente qu’elle juge « décevante », la skieuse a été victime d’une chute lors de la deuxième manche, l’excluant du même coup du classement final de cette compétition.

mathieu fontaine
Sportcom

La journée s’est amorcée de manière difficile pour Valérie Grenier qui n’a jamais été en mesure de trouver son erre d’allée sur le parcours slovaque, sans toutefois l’exclure d’une place parmi les 30 meilleures accédant au deuxième tour de cette épreuve.

« Ce matin, je dirais que ç’a été correct, sans plus. Ça tournait beaucoup dès le départ et c’était assez plat, alors j’ai eu de la difficulté à aller chercher du rythme. J’étais déçue de ma performance, mais j’ai quand même réussi à me classer 22e de cette première manche, alors ce n’était pas si mal pour la façon dont j’avais skié », a expliqué l’athlète de 24 ans en entrevue avec Sportcom.

C’est donc avec l’espoir de grimper de quelques rangs au classement que la skieuse québécoise s’est élancée pour la deuxième manche. Les choses ne se sont toutefois guère améliorées, au grand désarroi de Grenier.

Malheureusement, je suis tombée à l’intérieur, sur ma hanche, et j’ai raté une porte. Honnêtement, je ne sais pas trop à quoi ça ressemblait avant la chute, mais je ne pense pas que c’était mon meilleur ski. Je suis vraiment déçue de ma journée aujourd’hui.

Valérie Grenier

Malgré tout, une bonne nouvelle attendait Grenier à l’issue de la compétition, alors qu’elle a reçu la confirmation qu’elle terminait parmi les 25 meilleures skieuses de la discipline qui se retrouveront aux finales de la Coupe du monde. Le tout débutera le 15 mars, à Lenzerheide, en Suisse.

« Je termine dans le top 25 en slalom géant au classement de la Coupe de monde, alors je pourrai participer aux finales. Je ne savais pas si j’allais réussir à conserver ma place avec mon résultat d’aujourd’hui, alors il y a au moins ça de positif », a-t-elle conclu.

La favorite locale Petre Vlhova a signé un temps cumulatif de 2 min 16,66 s pour remporter l’or à Jasnà. Au final, la Slovaque a devancé la Néo-Zélandaise Alice Robinson (+0,16 seconde) et l’Américaine Mikaela Shiffrin (+0,37 seconde).