Deuxième top 10 en deux jours pour Marie-Michèle Gagnon aux épreuves de descente de Val di Fassa comptant pour la Coupe du monde de ski alpin. Septième la veille, la skieuse de Lac-Etchemin a décroché la neuvième place samedi, en Italie, dans une course qui avait l'allure d’un copier-coller de vendredi avec la victoire de la Suisse Lara Gut-Behrami, qui s’est imposée pour la deuxième journée de suite.

mathieu laberge
Sportcom

Corinne Suter (+ 0,32 s) a complété le doublé suisse, alors que l’Allemande Kira Weidle (+ 0,68 s) s’est classée troisième. La Québécoise a fini à seulement 26 centièmes de seconde du podium.

Comme elle l’avait indiqué vendredi, Gagnon était satisfaite, mais pas complètement rassasiée.

« C’est un solide résultat, un autre top 10, et je suis contente, mais évidemment, je sais que je peux faire mieux. Et je m’attendais à mieux aussi. Aujourd’hui [samedi], la lumière [sur la piste] n’était pas toujours égale avec des conditions nuageuses, et les premières filles ont eu une bonne visibilité comparativement à nous. »

Au lendemain du meilleur résultat de sa carrière en descente, la skieuse de 30 ans sait qu’elle est dans une bonne séquence, sauf qu’elle veut garder les pieds sur terre.

Trois dixièmes de seconde plus vite et j’étais en troisième place, alors ce n’est pas beaucoup. C’est encourageant, mais pas à le crier sur les toits. Je suis contente de ma constance en ce moment et j’ai bien hâte à dimanche.

Marie-Michèle Gagnon

Marie-Michèle Gagnon sera du super-G, ce dimanche, et cette fois, elle sera accompagnée de deux coéquipières : Valérie Grenier et Cassidy Gray.

« J’espère que, pour une fois, j’aurai un bon dossard, mais en étant dans le top 10 du classement au super-G, je pourrai choisir, et ce ne sera pas seulement un hasard. »