À sa première participation aux Championnats du monde de ski cross, Hannah Schmidt n’a pas raté son coup alors qu’elle a signé le meilleur résultat international de sa carrière, une dixième place, samedi, à Idre Fjall (Suède). La skieuse de Mont-Tremblant perce donc le top 10 pour la première fois, exploit qu’elle n’avait encore jamais réussi en Coupe du monde.

Publié le 13 févr. 2021
mathieu.laberge@sportcom.qc.ca Sportcom

« Pendant toute la semaine, je me sentais vraiment confiante dans le parcours. J’étais donc plus agressive et j’étais encore dans cet état d’esprit aujourd’hui [samedi] pour attaquer de haut en bas », a mentionné l’athlète de 26 ans, neuvième des qualifications.

Schmidt a vu son parcours s’arrêter lorsqu’elle a fini troisième de sa ronde de quart de finale. Courtney Hoffos a été la meilleure représentante canadienne avec une cinquième place. La Suédoise Sandra Naeslund a mis la main sur l’or devant la Suisse Fanny Smith et la Française Alizée Baron.

« J’ai raté ma place au tour suivant par une longueur de ski, a poursuivi Schmidt. C’est frustrant, mais motivant à la fois de savoir que je peux être dans le coup. Je suis proche et finir dans le top 10 aux Championnats du monde, c’est un peu fou. Je suis très heureuse ! »

La jeune femme sent maintenant qu’elle est à sa place, contrairement aux premières courses de la saison, dont le calendrier a passablement été chamboulé en raison des conditions météorologiques.

Après cette dernière semaine, j’ai prouvé que je méritais d’être ici et que je pouvais jouer dans les plates-bandes des meilleures au monde. Cette saison en était une d’apprentissage pour moi et c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai appris de nouvelles choses à chaque course.

Hannah Schmidt

Elle souhaite maintenant poursuivre cette lancée. « D’ici la fin de la saison, non but sera de me classer dans les demi-finales et ensuite être de la grande ou de la petite finale. »

Du côté des hommes, Chris Del Bosco a fini 26e. Son parcours s’est arrêté en ronde des huitièmes de finale où il n’a pas été en mesure de rallier l’arrivée.

Le Suisse Alex Fiva a décroché le titre mondial devant François Place (France) et Erik Mobaerg (Suède). Le Britanno-Colombien Reece Howden a été le meilleur Canadien en concluant au cinquième échelon.