Même si elle n’a pu compléter sa seule descente du jour, Valérie Grenier a une fois de plus prouvé qu’elle était en mesure de rivaliser avec l’élite mondiale du ski alpin, mardi, au slalom géant de la Coupe du monde de Plan de Corones, en Italie.

Sportcom

Arborant le dossard numéro 27 pour l’occasion, Grenier a connu un excellent départ lors de cette course, mais n’a finalement pu franchir l’arrivée en raison d’une chute survenue dans la dernière portion du parcours. « C’était vraiment une bonne descente ! Ça allait super bien en haut de piste et j’étais dans les meilleurs intervalles. J’allais très vite et ça se passait vraiment bien, mais ensuite, je ne sais pas trop ce qui s’est passé. J’ai coupé la ligne un peu et je suis tombée », a expliqué la skieuse de Mont-Tremblant qui s’en sort sans même une égratignure.

« Heureusement, ma chute n’avait rien de spectaculaire et il n’y a pas de dommages. La piste n’était vraiment pas facile aujourd’hui et c’était très bumpy. Les préposés avaient arrosé le parcours, alors c’était aussi glacé à certains endroits. » Bien qu’elle avoue que des sentiments mitigés l’habitent à la suite de cette chute, l’athlète de 24 ans assure que son niveau de confiance demeure élevé à l’approche des Championnats du monde de ski alpin qui auront lieu à Cortina d’Ampezzo, en Italie, du 8 au 21 février.

« C’est une journée d’émotions mélangées, mais je suis très fière de moi ! J’ai très bien skié et c’est très encourageant de voir que j’étais parmi les meilleures dans les premières portions du parcours. Je veux prendre que le positif de cette journée et amener ça à mes prochaines courses prévues aux mondiaux. Les choses vont bien, je suis dans la bonne voie et je dois continuer comme ça. »

La Française Tessa Worley a affiché un cumulatif de 2 min 11,38 s à l’issue des deux manches de cette épreuve, ce qui lui a permis de signer sa première victoire de la saison. Elle a été accompagnée sur le podium par la Suisse Lara Gut-Behrami (+0,27 seconde) et l’Italienne Marta Bassiono (+0,73 seconde).

Seule autre Canadienne en lice à cette épreuve, l’Albertaine Cassidy Gray a pris le 43e rang de la première descente et n’a pu se qualifier pour la seconde manche.