Valérie Grenier a fait fi des conditions de piste difficiles et a obtenu le meilleur résultat canadien du jour, samedi, en se classant 16e au slalom géant de la Coupe du monde de Kranjska Gora, en Slovénie.

Sportcom

« Ce matin, avant la course, j’étais un peu stressée en raison du parcours. Je n’étais pas certaine, parce que je n’avais jamais skié sur une piste aussi glacée », a indiqué Grenier en entrevue avec Sportcom.

La skieuse originaire d'Ottawa a toutefois été en mesure de s’adapter aux conditions pour atteindre la deuxième manche et éventuellement terminer parmi les 20 premières à l’issue de la journée. Un défi qui s’annonçait particulièrement complexe pour celle qui avait subi de multiples fractures à la jambe droite, en 2019.

Ça m’a pris un peu plus de temps pour être à l’aise, surtout en raison de ma cheville. Lors de mes deux descentes, ç’a été plus difficile en haut de parcours, mais j’ai réussi à compenser en étant très rapide dans la dernière section. Ça m’a permis de faire la deuxième manche et d’obtenir un bon résultat.

Valérie Grenier

Au final, l’athlète de 24 ans a conclu à 4,57 secondes de la gagnante, l’Italienne Marta Bassino (2 min 11,90 s). Cette dernière a été accompagnée sur le podium par la Française Tessa Worley (+0,80 seconde) et la Suisse Michelle Gisin (+1,46 seconde).

Seule autre Canadienne en lice à cette épreuve, la Britanno-Colombienne Cassidy Gray s’est qualifiée pour la deuxième manche, mais n’a pu compléter le parcours lors de sa dernière descente.

Valérie Grenier sera de retour sur cette même piste dans moins de 24 heures afin de prendre part à un autre slalom géant. Et cette fois-ci, elle aura pour objectif de percer le top 15.

« Ç’a été une bonne journée pour moi aujourd’hui et c’est très encourageant pour dimanche. Je suis rassurée de voir que je suis capable de skier sur la glace avec ma cheville. Je dois simplement me faire confiance et les bons résultats viendront ensuite », a-t-elle conclu.

Simon Fournier ne peut éviter le couperet

De son côté, le Montréalais Simon Fournier a pris le 48e rang de la première descente du slalom présenté samedi, à la Coupe du monde de Flachau, en Autriche. Il n’a donc pu prendre part à la seconde manche réservée aux 30 meilleurs skieurs.

L’Autrichien Manuel Feller a profité de l’occaison pour remporter la première Coupe du monde de sa carrière grâce à son cumulatif de 1 min 50,27 s. Son compatriote Marco Schwarz (+0,70 seconde) termine quant à lui troisième, tout juste derrière le Français Clément Noël (+0,43 seconde).

Seul autre représentant de l’unifolié en action lors de cette compétition, l’Albertain Erik Read (+4,22 secondes) a terminé 27e.

Une seconde épreuve de slalom sera exceptionnellement présentée dimanche, à Flachau. Plus tôt cette semaine, la Fédération internationale de ski (FIS) a dû déplacer l’épreuve à deux reprises après que des éclosions de COVID-19 aient été rapportées à Wengen, en Suisse, de même qu’à Kitzbühel, en Autriche.