À la dernière course individuelle de sa carrière aux Championnats du monde juniors de surf des neiges, Arnaud Gaudet a décroché la médaille de bronze au slalom géant en parallèle. Dimanche, à Lachtal (Autriche), le Québécois a devancé le Russe Vladimir Pnev par une mince marge de 2 centièmes de seconde en petite finale pour mettre la main sur la dernière médaille à l’enjeu.

Sportcom

Gagnant la veille au slalom en parallèle, le Russe Dmitry Loginov s’est de nouveau imposé, cette fois contre l’Allemand Ole-Mikkel Prantl, tombeur du Québécois en demi-finale. Justin Carpentier, de Montréal, s’est classé 15e.

« C’est presque du soulagement, mais je suis aussi très content ! Avec une différence de 2 centièmes de seconde à la fin, tu ne sais pas qui va gagner pendant la course », a reconnu Gaudet. « Il a fallu environ 15-20 secondes après la course pour que je sache que j’avais gagné. J’étais donc très content. Ça fait trois courses aux Championnats juniors où je finis cinquième et là, je suis sur le podium. Enfin ! »

Une des cinquièmes places du Québécois avait été obtenue samedi au slalom parallèle.

« Je n’étais pas si nerveux que ça avant ma dernière course et j’ai fait ce que je voulais faire. À un moment, le Russe a pris l’avance et je n’ai pas paniqué en restant dans mon plan de match. Je suis donc vraiment content de ma dernière descente, car c’était ma dernière chance d’un podium individuel aux mondiaux juniors », a poursuivi celui qui compte déjà plusieurs départs en Coupe du monde.

L’athlète de Montcalm ne s’est pas dit surpris du deuxième titre mondial décroché par Loginov.

« Il est parmi les meilleurs en Coupe du monde, alors quand il arrive dans les épreuves juniors, il a la confiance et il est rapide. »

Arnaud Gaudet fera équipe avec sa compatriote Kaylie Buck, lundi, à la compétition par équipe de slalom géant en parallèle. Aux mondiaux de 2019, ce même duo avait obtenu la médaille de bronze. La Russie devrait avoir deux équipes inscrites et elle fera figure de nation favorite.