(Val D'isère) Ester Ledecka a devancé Corinne Suter et signé sa première victoire en super-G sur le circuit du féminin, dimanche, près de trois ans après avoir décroché la médaille d’or olympique dans cette discipline.

The Associated Press

La Tchèque a devancé Suter par trois centièmes de seconde au total des deux manches. La Suissesse, championne de super-G en Coupe du monde, avait remporté la descente de vendredi au même endroit.

« C’est une sensation incroyable. Je suis très satisfaite de m’être offert ce cadeau de Noël, c’est merveilleux », a dit Ledecka.

La principale intéressée a semblé être surprise d’avoir gagné.

« Je me suis levée du mauvais pied ce matin. Je n’ai pas connu une bonne période d’échauffement, et je n’aimais pas mes sensations sur mes skis. J’avais l’impression de commettre beaucoup d’erreurs, a confié Ledecka. Mais bon, c’est un résultat formidable. En fin de compte, ça n’a pas été aussi mauvais que ce que je croyais. »

Federica Brignone, championne en titre du classement général de la Coupe du monde, a complété le podium à 0,35 seconde. L’Italienne s’était absentée de la descente présentée la veille, à la suite de sa violente chute en descente survenue vendredi.

La compatriote de Brignone, Marta Bassino, a terminé en quatrième place, tandis que la meneuse au classement général de la Coupe du monde, Petra Vlhova, a suivi en sixième place.

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, a complété l’épreuve en 19e position à 1,94 seconde de Ledecka. La veille, elle avait réussi son meilleur résultat en carrière en descente sur le circuit de la Coupe du monde en vertu de sa 10e place.

Sa compatriote, la Torontoise Candace Crawford, a fini 45e.

Après avoir concrétisé son plus grand exploit en surf des neiges, Ledecka a assommé l’univers du ski alpin en s’adjugeant la médaille d’or en super-G aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018.

Ledecka continue ses activités sur les deux circuits de la Coupe du monde, après avoir arraché sa première victoire de la saison en surf des neiges il y a une semaine, lors du slalom géant en parallèle à Cortina d’Ampezzo, en Italie.

Mikaela Shiffrin n’a pas pris part aux épreuves de vitesse dans les Alpes françaises ce week-end, préférant s’entraîner pour ses spécialités — le slalom et le slalom géant. La détentrice de trois gros globes de cristal en carrière devrait participer aux épreuves techniques de Semmering, en Autriche, les 28 et 29 décembre.