Kevin Drury est conscient que son approche détendue qui lui a permis de s’emparer du titre en Coupe du monde de ski cross masculin sera mise à l’épreuve cette saison.

Donna Spencer
La Presse Canadienne

Le Torontois âgé de 32 ans, qui a décroché le globe de cristal remis au champion de la discipline en Coupe du monde, a grimpé régulièrement sur le podium la saison dernière, dans un sport qui est reconnu pour son caractère « extrême ».

Drury a gagné quatre courses et terminé dans le top 5 dans chaque épreuve, sauf deux d’entre elles.

« Le ski cross n’est pas un sport prévisible, parce que la chance joue un rôle central », a dit Drury à La Presse Canadienne.

« C’est la raison pour laquelle j’ai été aussi surpris l’an dernier. Je sais que je suis rapide, que je skie bien, mais c’était assez cool d’avoir autant de constance.

« J’essaie de reproduire l’état mental dans lequel j’étais la saison dernière. J’essaie d’être détendu et de laisser les choses se produire, plutôt que de les forcer », a-t-il ajouté.

« Si les résultats ne sont pas à la hauteur de mes attentes en début de saison, alors je dois éviter de paniquer, de les comparer à ceux de la saison dernière et de me fâcher », a poursuivi l’Ontarien.

Ses coéquipiers et lui devront garder leur sang-froid au cours de la saison 2020-21 de ski cross, qui a déjà été bousculée par les annulations et les reports en lien avec l’absence de neige et la pandémie de COVID-19.

« Je n’ai pas de véritable plan de match, a confié Drury. Je vais essayer de contrôler ce que je peux, et voir ce qui va se produire. »

L’équipe canadienne est l’une des plus réputées sur la planète, car en plus de Drury, elle comprend les champions olympiques Brady Leman et Marielle Thompson, ainsi que la médaillée d’argent olympique Brittany Phelan.

La saison de Phelan sera retardée alors que la skieuse âgée de 29 ans originaire de Mont-Tremblant est soumise à une rééducation pour une déchirure à un ligament d’un genou subie en février dernier.

India Sherret a aussi subi une déchirure à un ligament d’un genou pendant le camp d’entraînement, en octobre. L’Olympienne qui est originaire de Cranbrook, en Colombie-Britannique, poursuit sa rééducation après être passée sous le bistouri en novembre.

Les premières étapes de la Coupe du monde, prévues à Val Thorens, en France, et à Montafon, en Autriche, ont été reportées.

Le Canada donnera le coup d’envoi à la saison de ski cross très tard au mois de décembre, et participera à deux courses consécutives mardi et mercredi à Arosa, en Suisse.

Drury, Leman et Thompson font partie des 15 Canadiens qui s’exécuteront dès lundi en qualifications.