Valérie Grenier est parvenue à se hisser parmi le top 15 du slalom géant, samedi, à la Coupe du monde de Courchevel, en France. Un résultat qui en dit long pour celle qui a été surprise par son aisance lors de sa première descente.

Sportcom

« Malgré des conditions qui n’étaient pas idéales, je me sentais vraiment bien et je me demandais si j’allais trop lentement pour avoir d’aussi bonnes sensations », a raconté l’athlète de Mont-Tremblant.

Classée 14e à l’issue de la première ronde, Valérie Grenier a connu quelques difficultés à la seconde, notamment en raison de la brume qui a nui à la visibilité. Elle a tout de même réussi à conclure la journée au 13e échelon (+ 4,83 secondes), deuxième résultat de sa carrière en slalom géant dans le circuit de la Coupe du monde.

J’avais plus d’attentes et j’étais un peu plus stressée à ma deuxième [descente]. Je n’étais pas dans le rythme et j’ai été déportée quelques fois, mais je me suis battue jusqu’à la fin pour rester dans le parcours et me rendre en bas. Je suis très satisfaite.

Valérie Grenier

L’Italienne Marta Bassino est montée sur la plus haute marche du podium avec un temps cumulatif de 2 min 19,03 s. Elle a ainsi devancé la Suédoise Sara Hector (+ 0,46 seconde) et la Slovaque Petra Vlhová (+ 0,59 seconde).

De son côté, la skieuse de Gatineau Mikaela Tommy a effectué sa première descente en 1 min 15,36 s lors de cette épreuve, samedi. Une performance qui s’est avérée insuffisante pour qu’elle passe à la deuxième ronde et qui l’a placée au 61e rang.

À l’instar de Mikaela Tommy, les autres Canadiennes en piste n’ont pas été en mesure de se qualifier pour la deuxième descente. Candace Crawford et Ali Nullmeyer ont respectivement terminé 46e et 62e.

Un bon état d’esprit

Valérie Grenier est de retour en action après avoir subi une quadruple fracture à la jambe droite, qui l’a tenue à l’écart de la compétition pendant plus d’un an.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM @VALERIEGRENIER

Valérie Grenier après une opération, le 14 avril 2018

Si l’objectif de la Québécoise en début de saison était de s’améliorer à chaque course, cette performance prouve qu’elle est sur la bonne voie. Après avoir bouclé le top 25 de la Coupe du monde de Sölden en octobre, son résultat de samedi lui a prouvé qu’elle peut avoir confiance en ses moyens pour les épreuves à venir.

Ces temps-ci à l’entraînement, ça se passe bien, mais ce n’est pas incroyable non plus, alors je ne savais pas comment ça allait se passer. Je voulais simplement me concentrer sur mon ski et faire les choses correctement, ne rien faire de nouveau, et ça a fonctionné.

Valérie Grenier

Les skieuses reviendront dimanche pour le deuxième slalom géant de la fin de semaine, où Valérie Grenier aimerait bien reprendre là où elle était samedi.

« Je sais maintenant que mon ski est là. Je veux prendre cette confiance-là et en tirer avantage. Je ne veux pas avoir trop d’attentes, juste continuer sur cette allée et on va voir comment ça va se passer », a-t-elle conclu.