C'était la dernière fin de semaine de la saison régulière au football universitaire RSEQ, et la logique a été respectée. Pour une huitième saison consécutive, le Rouge et Or de l'Université Laval s'est assuré du premier rang, grâce à une victoire de 32-19 contre les Stingers de l'Université Concordia.

Rémi Aboussouan, collaboration spéciale LA PRESSE

Les Carabins de l'Université de Montréal ont eux aussi terminé la saison en force, défaisant les Gaiters de Bishop's au compte de 37-7.

Du côté de Sherbrooke, le Vert & Or a disposé des Redmen de McGill par la marque de 30-17.

On passe maintenant aux choses sérieuses, avec les séries qui débutent la fin de semaine prochaine. Au programme, des demi-finales Laval/McGill et Montréal/Sherbrooke.

Inadmissibilité, quand tu nous tiens

La fin de semaine a commencé d'une bien drôle de façon. Après les Stingers de Concordia il y a quelques semaines, on a appris vendredi soir que les Gaiters de Bishop's avaient également utilisé un joueur inadmissible plus tôt cette saison. Du coup, Bishop's s'est vu retirer une victoire à sa fiche.

Les Mauves devaient donc absolument vaincre les Carabins pour espérer se tailler une place en séries. Malheureusement pour eux, les Bleus n'entendaient pas à rire. Grâce à une performance inspirée de l'attaque au sol (230 verges et trois touchés), les hommes de Danny Maciocia n'ont jamais vraiment été inquiétés.

L'ailier défensif Jean-Samuel Blanc a profité de la rencontre pour passer à l'histoire. Avec sa récolte de 1,5 sac du quart, le numéro 40 des Carabins a porté son total à 12,5 pour la saison, établissant ainsi un nouveau record québécois.

La défense des Bleus termine par ailleurs la saison au premier rang canadien pour la moyenne de points accordés par match (11,3).

Une première en six ans

Avec les Stingers et les Gaiters qui se sont vu retirer des victoires pour des raisons d'admissibilité, les Redmen de McGill se faufilent au quatrième rang - le dernier donnant accès à une place en séries. Voilà une excellente nouvelle pour l'Université McGill, qui n'avait pas participé aux séries éliminatoires depuis 2006. La moins bonne nouvelle pour les hommes de l'entraîneur-chef Clint Uttley, c'est qu'ils se rendront à Québec pour disputer la demi-finale québécoise contre le Rouge et Or.

Lors du dernier match entre les deux équipes, Laval avait gagné par la sympathique marque de 69-0.

Samedi, contre le Vert & Or, les Redmen ont démontré des choses intéressantes en attaque. Le receveur recrue Shaquille Johnson a poursuivi son excellente saison, en y allant d'une performance historique. Avec ses 18 attrapés, Johnson a égalé le record pour le plus grand nombre de catchs dans une rencontre. Une marque détenue par l'ancien des Redmen Charles-Antoine Sinotte.

Au final, le Vert & Or et son quart-arrière Jérémi Roch ont été trop forts pour les Redmen. Le passeur de deuxième année a amassé 420 verges et lancé trois passes de touché, menant son équipe vers un gain de 30-17.

Avec sa fiche de 6-3, le Vert & Or termine la saison au troisième rang du classement. Les hommes de David Lessard seront au CEPSUM samedi prochain pour affronter les Carabins en demi-finale. Les Verts se rendront d'ailleurs dans la métropole avec un esprit de vengeance. L'année dernière, ils s'étaient fait éliminer par les Carabins devant leurs partisans, à Sherbrooke. Parions qu'ils ne détesteraient pas jouer le même tour aux Bleus, samedi prochain.

Le Rouge et Or, encore et toujours

Avec sa victoire de 32-19 sur les Stingers de Concordia, l'Université Laval s'assure du premier rang québécois, et donc de l'avantage du terrain pour toute la durée des séries. Si quelqu'un veut détrôner le Rouge et Or, il devra être en mesure de le battre à Québec, là où ils n'ont pas perdu une seule rencontre depuis 2004.

Mesdames et messieurs, préparez-vous à assister à du grand spectacle. Le vrai football canadien, c'est au mois de novembre que ça se joue!

________________________________________________

L'auteur est rédacteur en chef d'Accrofoot.