Battus 32 à 20 par le Vert & Or, samedi après-midi au CEPSUM, les Carabins terminent la saison régulière au troisième rang et devront disputer la demi-finale de conférence sur le campus de l'Université de Sherbrooke, la semaine prochaine.

Pascal Milano LA PRESSE

Malgré une très brève éclaircie lors du dernier quart, les Carabins ont subi leur première défaite en quatre rencontres et également la première à domicile cette saison. La déception était palpable dans le camp des Bleus, même si le match de la semaine prochaine est déjà dans les têtes.

«C'est une équipe qui a subi beaucoup de choses cette année et qui a toujours trouvé une façon d'aller chercher des victoires, a rappelé l'entraîneur Danny Maciocia à propos de ses troupes. Cela n'a pas été le cas aujourd'hui, mais il faut ramener cette force-là pour le match de la semaine prochaine.»

Pour le Vert & Or, cette victoire a une portée historique. Pour la première fois, il disputera un match de séries à domicile.

«C'est l'accomplissement de plusieurs années de travail de la part d'entraîneurs, de joueurs qui ont décidé d'aller dans ce jeune programme, a souligné l'entraîneur André Bolduc. C'est bien d'en arriver avec une saison de 7-2 et nous sommes très contents de retourner à la maison.»

Les Sherbrookois ont inscrit les premiers points du match dès leur première possession. Ismael Bamba s'est alors défait de la couverture de Djonathan Buissereth pour capter une passe de 15 verges de Jérémi Doyon-Roch.

Pas franchement inspirée, l'attaque montréalaise a pourtant eu une belle occasion de revenir rapidement au pointage. Nicolas Guimond a bloqué un botté de dégagement pour permettre aux Carabins de démarrer leur série à la ligne de 32 de Sherbrooke. Une série qui débouchera sur un simple après un placement manqué de Pierre-Paul Gélinas.

Le Vert & Or a inscrit un deuxième touché au milieu du premier quart après une échappée d'Alexandre Fortier-Labonté sur un retour de botté de dégagement. Quelques passes et une infraction montréalaise plus tard, Beni Djock a couru sur une verge pour accroitre l'avance des siens. À l'image de cette séquence, les trois revirements montréalais ont d'ailleurs conduit à des touchés sherbrookois.

«Je me demande si, mentalement, nous étions prêts au début du match, s'est questionné Maciocia. Nous ne sommes pas sortis comme nous voulions le faire.»

Les malheurs des Carabins se sont ensuite poursuivis au deuxième quart avec une interception de Dave Boucher ramenée sur 71 verges. La timide réaction des Montréalais est venue de Gélinas et d'un placement réussi de 33 verges en toute fin de première demie.

Petit espoir

Menés 22-4 à la pause, les Carabins n'ont pas profité du troisième quart pour se mettre en marche. De ces quinze minutes sans grand intérêt, l'unique fait saillant est revenu à William Dion qui a réussi un placement de 13 verges.

«Nous devons être douze à jouer ensemble et, de temps en temps, il y en a un qui ne fait pas son travail. Il faut que tout le monde aille dans la même direction», a commenté le quart Nadeau-Piuze qui a réussi 23 de ses 39 passes pour des gains de 299 verges. Il a également lancé deux passes de touchés au quatrième quart.

Sur la première, il a rejoint Mathieu Labelle sur une distance de 12 verges pour permettre aux Carabins de revenir à 14 points de leur adversaire. Ils auraient pu s'approcher encore davantage deux minutes plus tard. Avec une verge à franchir en situation de troisième essai, Rotrand Sené a été stoppé par Kevin Regimbald et Nicolas Boulay.

«On avait besoin d'aller chercher ce touché pour nous donner un élan nécessaire pour la fin de match, mais malheureusement nous n'avons pas été capables de le faire», s'est lamenté Maciocia.

«Cela ne pouvait pas arriver à un meilleur gars que Regimbald, a ajouté Bolduc. Avec la saison qu'il a eue, ce gars-là s'en va directement chez les professionnels. Ça termine sa saison régulière, et peut-être sa carrière avec nous, comme il le méritait.»

Après un touché de sureté concédé par Sherbrooke, les deux équipes se sont échangés deux touchés en fin de match.

Tandis qu'elles se sont données rendez-vous la semaine prochaine, l'autre demi-finale opposera le Rouge et or de l'Université Laval aux Stingers de Concordia.