Le Canada a connu une journée catastrophique en patinage de vitesse courte piste, jeudi, aux Jeux de Sotchi.

Robert Laflamme LA PRESSE CANADIENNE

Après avoir vu Marianne St-Gelais échouer dans sa tentative de remporter une médaille au 500 mètres féminin, le relais masculin au 5000 mètres a raté sa qualification pour la finale.

L'échec des gars figure sans aucun doute au rayon des plus fortes déceptions de la délégation canadienne jusqu'à maintenant.

Le relais masculin canadien, champion du monde en titre, s'élançait également vers la défense de son titre olympique au Palais des sports de glace Iceberg. Il est de plus détenteur du record mondial de la distance.

Vers le mi-chemin de la course en demi-finale, François Hamelin a perdu l'équilibre en trébuchant sur un bloc dans un virage, et l'équipe n'a jamais pu combler le retard sur ses trois adversaires.

«J'ai fait perdre la médaille..., a déclaré Hamelin aux journalistes, les yeux mouillés de déception. J'ai privé le Canada d'une médaille, d'une médaille d'or potentiellement. Je me sens coupable.»

Les autres membres du quatuor, son frère Charles Hamelin, médaillé d'or au 1500 mètres lundi, Olivier Jean et Michael Gilday, se sont montrés solidaires à l'endroit de leur coéquipier.

Son frère Charles a vu s'envoler ses chances de gagner une médaille dans les quatre épreuves masculines au programme.