JO Sotchi: une bonne coopération antiterroriste russo-américaine

Un policier russe patrouille le parc olympique de... (PHOTO ALEXANDER DEMIANCHUK, REUTERS)

Agrandir

Un policier russe patrouille le parc olympique de Sotchi avec un chien renifleur, dimanche.

PHOTO ALEXANDER DEMIANCHUK, REUTERS

Agence France-Presse
WASHINGTON

La Russie partage avec les États-Unis des renseignements avant les Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, a assuré dimanche l'ambassadeur de Moscou à Washington, après que les Américains ont déploré le manque de coopération des Russes face aux «menaces terroristes».

«La coopération est très bonne (...) Nous pouvons compter sur énormément de collaboration d'autres pays, y compris des États-Unis, et j'en suis plutôt satisfait», a déclaré sur CNN Sergueï Kislyak, ambassadeur de Russie aux États-Unis.

Ces derniers jours, la Maison-Blanche s'est alarmée d'une hausse «inquiétante» des menaces visant les Jeux de Sotchi et un haut fonctionnaire américain a déploré auprès de l'AFP que Moscou renâcle à partager avec Washington des renseignements sur le risque éventuel d'attaques.

D'autres diplomates américains ont exprimé leur «frustration» face au manque de collaboration avec les Russes, tout en affirmant que Washington «comptait d'abord et avant tout» sur Moscou pour assurer la sécurité des JO, des athlètes et des spectateurs.

«Je ne vois, je ne sens aucune tension» entre les États-Unis et la Russie au sujet de ce partage de renseignements, a encore dit l'ambassadeur russe, affirmant que les JO seraient «sûrs (...) joyeux, pacifiques et réussis».

Vendredi, les États-Unis avaient conseillé à leurs athlètes d'éviter de porter des vêtements aux couleurs américaines hors des enceintes de compétition à Sotchi. Le département d'État a publié une nouvelle mise en garde pour la sécurité de tous les Américains qui se rendraient au JO du 7 au 23 février, invoquant des «menaces terroristes».

Les États-Unis ont plusieurs fois dit être prêts à aider la Russie à assurer la sécurité des JO, un sujet qui a été au coeur d'une conversation téléphonique mardi entre le président américain Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine.

Le Pentagone avait aussi annoncé être prêt à déployer des moyens aériens et navals, dont deux navires en mer Noire.

Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a indiqué qu'«il n'y avait pas eu de demande du gouvernement russe en termes d'assistance particulière». Mais, «si nous devons exfiltrer nos concitoyens, nous aurons les arrangements qui conviennent avec les Russes pour le faire», avait dit vendredi le patron du Pentagone.

Dans une vidéo diffusée lundi, des islamistes du Caucase russe ont menacé de commettre des attentats pendant les JO de Sotchi, relançant les craintes après les attentats suicide en décembre à Volgograd, dans le sud de la Russie.




La liste:-1:liste; la boite:2450047:box; tpl:html.tpl:file

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;
La liste:-1:liste; la boite:2478966:box; tpl:html.tpl:file

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer