Le président de la Fifa Sepp Blatter a estimé vendredi que le «risque de voir le sport manipulé par les paris financiers» était «grand» et a affirmé que la Fifa appliquait «le principe de la tolérance zéro» dans ce domaine.

Publié le 25 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le risque de voir le sport manipulé par les paris financiers est grand», a déclaré Blatter dans son discours d'ouverture du congrès «Financement du sport - sponsoring et paris sportifs» à Zurich, repris sur le site de la Fédération internationale.

«Ces manipulations s'attaquent aux valeurs fondamentales du sport: le fair-play, le respect et la discipline», a ajouté Blatter.

Selon le dirigeant suisse, «la Fifa a choisi d'appliquer le principe de la tolérance zéro dès lors que ces règles de base sont enfreintes».

M. Blatter, âgé de 75 ans, a été élu à la tête de la Fifa en 1998 et postule à un quatrième mandat. Une autre personnalité, le Qatariote Mohamed Bin Hammam, président de la Confédération asiatique (AFC), s'est portée candidate à sa succession lors du prochain congrès le 1er juin.