Source ID:; App Source:

La Croatie s'enflamme pour «le miracle» de sa sélection

Des milliers de supporters étaient réunis sur la... (PHOTO AP)

Agrandir

Des milliers de supporters étaient réunis sur la place centrale de la capitale Zagreb, mercredi soir.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Zagreb

Des larmes de joie, des chants, des pétards, des gens qui s'enlacent spontanément: la Croatie s'est enflammée, mercredi soir, après sa victoire contre l'Angleterre (2-1 a.p.), synonyme de toute première qualification pour la finale d'un Mondial de soccer.

«C'est tellement beau! C'est le miracle de tous les miracles! La Croatie est en finale de la Coupe du monde», s'est écrié le commentateur de la télévision d'État, Drago Cosic, à la fin du match.

Des milliers de supporters, réunis sur la place centrale de la capitale Zagreb, ont suivi la rencontre sur écran géant sans être découragés par la pluie, qui tombait par intermittence.

Pour ce match si particulier, des spectacles, des séances de cinéma et des concerts avaient été annulés. Certains magasins avaient même fermé plus tôt, histoire de permettre à leur employés de suivre la rencontre.

Et c'est l'avant-centre Mario Mandzukic qui, en marquant en prolongation, a délivré les «Vatreni» (les «Flamboyants») et les a inscrits dans l'histoire du soccer de ce pays de 4,1 millions d'habitants.

Luka Modric et ses coéquipiers ont d'ores et déjà effacé des tablettes la performance de leurs illustres prédécesseurs du Mondial-1998, qui avaient décroché la troisième place face aux Pays-Bas après s'être inclinés contre la France en demi-finales.

«Nous n'avons pas dit notre dernier mot, nous n'allons pas nous arrêter maintenant», a prévenu le sélectionneur Zlatko Dalic, sur les ondes de la télévision d'État croate (HRT).

La superstar et capitaine de la Croatie Luka Modric a, de son côté, estimé que l'équipe «peut être fière et heureuse (...) nous n'allons pas nous arrêter là».

«Seules les grandes équipes peuvent avoir autant de courage et renverser le résultat contre une telle Angleterre», a renchéri Mario Mandzukic. «Nous étions comme des lions, nous prenons du plaisir sur le terrain et cela en sera de même lors de la finale».

Mario Mandzukic et Ivan Perisic célèbrent le but... (AFP) - image 2.0

Agrandir

Mario Mandzukic et Ivan Perisic célèbrent le but croate en prolongation.

AFP

Perisic et Mandzukic héros 

«Perisic et Mandzukic héros - une Croatie miraculeuse renverse les Anglais et se qualifie pour la première finale de son histoire!», notait le portail internet Tportal.

«Les joueurs de Dalic ont disputé une nouvelle rencontre dramatique et nous ont, avec cette miraculeuse victoire, encore une fois rendus fiers».

«Bravo! tout le monde devrait se réjouir (...) les «Flamboyants» de Dalic décrochent le plus grand succès de l'histoire du soccer croate», commentait le quotidien Sportske Novosti sur son site internet.

«Nous avons battu les Anglais! Nous sommes en finale du Mondial, bravo à nos héros! Bravo et chapeau bas», notait de son côté le quotidien Vecernji List dans son édition en ligne.

«Dimanche, il sera décidé qui joue le meilleur soccer de la planète. C'est la Croatie sans aucun doute», a ajouté le quotidien.

Dans les rues de Rijeka, le port dans le nord, à Dubrovnik dans le sud ou encore à Osijek à l'est, des milliers de gens célébraient cette victoire.

«C'est une soirée remplie d'émotions! Je suis tellement fier, c'est une grande victoire pour nous», commentait Fran Kulic, 23 ans, un supporter qui célébrait la qualification de son équipe en finale avec des amis dans le centre de Zagreb.

Toute la journée, dans l'attente de cette demi-finale, la chanson «Joue ma Croatie, quand je te vois mon coeur s'enflamme» est passée en boucle sur les radios.

Des magasins ont annoncé qu'ils fermaient plus tôt, tandis que la plupart des salles de concerts, des cinémas et des théâtres ont fait relâche pour l'occasion.

À Zagreb, Milena Bacic, une institutrice de 36 ans, parée du maillot à damiers rouges et blancs de l'équipe nationale, dansait avec ses amis. «Je vais faire la fête jusqu'à l'aube!»




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer