Un membre de la FIFA serait à l'origine du trafic de billets

Un membre de la FIFA est soupçonné d'être à la source d'un important trafic de... (Photo Thanassis Stavrakis, AP)

Agrandir

Photo Thanassis Stavrakis, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Un membre de la FIFA est soupçonné d'être à la source d'un important trafic de billets pour le Mondial portant sur des dizaines de milliers de billets, démantelé mardi au Brésil, a assuré la police civile brésilienne jeudi à Rio de Janeiro.

Selon le quotidien O Dia, le système de revente de billets dans des tribunes VIP aurait fonctionné pendant les quatre derniers Mondiaux, générant pour chaque compétition des recettes d'environ 100 millions $.

«Nous pensions que le Franco-Algérien Mohamadou Lamine Fofana était de la FIFA et à la source (du trafic). Mais après son arrestation, nous nous sommes rendu compte qu'il y avait quelqu'un au-dessus de lui à la FIFA avec un intermédiaire à Match Hospitality», prestataire de la FIFA, a déclaré le commissaire Fabio Barucke, après le démantèlement d'un réseau important et l'arrestation de 11 personnes mardi.

«L'Algérien, qui a des racines en France et vit à Dubaï, a obtenu les billets par le biais de Match Hospitality, ce qui suggère la participation de la FIFA, et cette entreprise fait à présent l'objet d'une enquête», a précisé le policier.

«Nous avons des indices selon lesquels au moins une personne de la FIFA fournirait les billets» à Match Hospitality, prestataire officiel exclusif de la FIFA pour l'hébergement et des services réservés à des clientèles particulières, a ajouté M. Barucke.

Le commissaire a expliqué lors d'une conférence de presse que l'enquête s'était d'abord déroulée dans le secret et sans contact avec la Fédération internationale de football.

À présent, «nous demandons l'aide de la FIFA pour nous aider à identifier cette personne de la FIFA, un étranger qui est logé à l'hôtel Copacabana Palace», dans la zone touristique de Rio, a ajouté ce commissaire de police.

«Nous voulons identifier depuis le dernier échelon du réseau, les revendeurs devant les stades, jusqu'à ceux qui sont au-dessus de Lamine Fofona, qui lui fournissaient les billets», a-t-il souligné.

«Il faut aussi que la FIFA revoie son mode de distribution des billets», a-t-il estimé.

Selon la police civile brésilienne, le trafic portait sur la revente de billets fournis à titre gracieux par la FIFA à des parraineurs, des fédérations, des ONG ou des joueurs.

«La bande facturait beaucoup d'argent pour chaque match. Elle vendait environ mille entrées par match avec un prix de base de 1450 $ pour chacune», avait déclaré mercredi soir le procureur brésilien Marcos Kac, en charge de l'enquête.

Les autorités brésiliennes avaient dans un premier temps présenté M. Fofana comme le responsable de ce réseau frauduleux. Ce dernier est actuellement en détention provisoire.




La liste:-1:liste; la boite:2586842:box; tpl:html.tpl:file

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer