Source ID:; App Source:

L'Argentine débute timidement face à la Bosnie

Lionel Messi célèbre son but inscrit en deuxième... (Photo: AP)

Agrandir

Lionel Messi célèbre son but inscrit en deuxième demie.

Photo: AP

Patrick FORT
Agence France-Presse
Rio de Janeiro

«Messi! Messi! Messi!» ont chanté les dizaines de milliers de supporteurs argentins qui ont transformé le Maracana en Monumental lors de la victoire de l'Argentine contre la Bosnie-Herzégovine (2-1) dimanche pour le premier match du groupe F.

La fête a été argentine pour le retour de la Coupe du monde au stade mythique de Rio, 64 ans après la défaite historique du Brésil face à l'Uruguay.

Pourtant, il aura fallu attendre la seconde période pour voir l'Albiceleste et Messi enflammer les 75 000 spectateurs.

Car, en première période, on n'a pas eu le droit aux «Quatre fantastiques» (Messi, Di Maria, Higuain, Agüero), mais à une défense à cinq mise en place par le sélectionneur argentin Alejandro Sabella. Celui-ci avait choisi de ménager Higuain, en délicatesse avec une cheville, tout en choisissant une option défensive.

Romero décisif 

Un but marqué par l'adversaire contre son camp sur un coup de pied arrêté de Messi, c'est à peu près tout ce qu'a proposé l'Albiceleste pendant les cinq premières minutes (Kolasinac, 3e).

Et on commençait à s'inquiéter, à se rappeler que le quadruple Ballon d'or restait sur un but marqué lors des deux Mondiaux qu'il avait disputés en 2006 et 2010. Qu'il a accompli une saison en demi-teinte et sans titre avec le Barça.

Si c'est lui qui a tiré le coup franc qui a amené l'ouverture du score, la «Pulga» n'a pas beaucoup piqué les Bosniens en première période. Au contraire, c'est plutôt lui qui s'est fait piquer le ballon à de multiples reprises par des défenseurs vigilants!

D'ailleurs, le héros de l'équipe argentine en première période avait été le gardien Romero, remplaçant à Monaco, qui a sauvé les siens face à Hajrovic (13e) ou sur une tête de Lulic (41e).

Mais Messi, qui fêtera ses 27 ans dans huit jours, n'a pas perdu son talent en enfilant le maillot argentin. Il s'est mis en jambes en fin de première période (45e) avant de se réveiller complètement en seconde, en même temps que l'entrée en jeu de Gonzalo Higuain.

Organisation défensive 

Avec les quatre fantastiques sur le terrain, l'Argentine a enfin proposé le spectacle attendu, se créant des occasions et faisant circuler le ballon.

Messi a ainsi semé la zizanie dans la défense à la 58e ou à la 63e quand il a glissé ce qui aurait pu être un ballon de but à Agüero. Et puis, il a pris les choses en main à la 65e, en accélérant avec son style typique ballon au pied pour décrocher de l'entrée de la surface un tir assassin. Poteau rentrant...

Messi a pu faire son show, s'offrant des longues chevauchées balle au pied en profitant des espaces laissés par la Bosnie, qui a eu le mérite de continuer à pousser et a été justement récompensé par un but à la 85e par Ibisevic.

Il a même failli signer un doublé dans le temps additionnel, mais son ballon n'a fait trembler que le petit filet.

Si on peut regretter l'organisation défensive de Sabella, l'Argentine a néanmoins commencé son tournoi du bon pied.

Et après les débuts réussis de Neymar avec le Brésil, Messi a répondu comme il le fallait à son coéquipier du Barça, qui comme lui espère jouer la finale au Maracana le 13 juillet.




La liste:-1:liste; la boite:2586842:box; tpl:html.tpl:file

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer