Source ID:; App Source:

Le Porto FC pourrait éliminer le tenant du titre

L'Argentin Ernesto Farias, du Porto FC.... (Photo: AFP)

Agrandir

L'Argentin Ernesto Farias, du Porto FC.

Photo: AFP

Associated Press
Paris

Tenu en échec sur sa pelouse (2-2) à l'aller par le FC Porto, Manchester United est condamné à gagner son match retour des quarts de finale de la Ligue des champions, mercredi soir, au Portugal, s'il veut poursuivre la défense de son titre européen en demi-finale.

La situation est beaucoup plus favorable pour Arsenal, qui a obtenu le match nul (1-1) sur terrain adverse avant de recevoir, mercredi soir, le club espagnol de Villarreal.

Les deux autres quarts seront disputés mardi soir et sont entourés d'un moindre suspense. Battu (1-3) à Anfield Road il y a une semaine par Chelsea, Liverpool devra, en effet, marquer au moins trois fois à Londres pour passer l'obstacle. De son côté, Barcelone, qui a écrasé le Bayern Munich (4-0) au Camp Nou, pourra se rendre l'esprit tranquille en Bavière même si les locaux auront besoin d'une revanche pour se racheter.

Aucun club anglais n'est parvenu à s'imposer à Porto en Ligue des champions et la formation portugaise a déjà joué un mauvais tour à Manchester United en l'éliminant de l'épreuve en 2004 en quart de finale.

«Il n'y a pas de doute que cela sera difficile, estime le milieu de terrain mancunien Paul Scholes. Mais c'est juste un match à gagner et avec les joueurs dont nous disposons je suis sûr que nous en sommes capables.»

Les Mancuniens pourront difficilement faire un plus mauvais match qu'à l'aller. Leur star portugaise Cristiano Ronaldo, aux abonnés absents à Old Trafford, doit notamment une revanche à son entraîneur Alex Ferguson.

Ce dernier espère pouvoir aligner, à nouveau, son buteur Dimitar Berbatov et surtout son défenseur central Rio Ferdinand pour stabiliser une défense qui n'arrive plus à terminer un match sans prendre de but.

Le vainqueur de ce quart affrontera Arsenal ou Villarreal. Les Gunners ont fait la bonne opération à l'aller mais l'équipe est décimée avec les blessures du gardien Manuel Almunia, de l'arrière Gaël Clichy alors que la saison est terminée pour William Gallas, touché aux ligaments du genou.

«On veut tirer avantage de jouer avec nos supporters derrière nous, a expliqué Arsène Wenger, l'entraîneur d'Arsenal. Villarreal est une bonne équipe. Il faudra bien défendre car offensivement elle peut être dangereuse.»

Villarreal est la seule des huit formations des quarts de finale ayant perdu le week-end dernier. Manuel Pellegrini, son entraîneur, a également des soucis d'effectifs. Ainsi, l'influent milieu de terrain Marco Senna, buteur à l'aller, est blessé à la jambe gauche et son partenaire Santi Cazorla s'est brisé le péroné. Des doutes pèsent également sur la participation de Matias Fernandez et de Ruben Garcia.

Chelsea semble avoir fait le plus dur en s'imposant chez les «Reds».

«Nous avons fait un pas important en gagnant à Anfield tout en ayant élevé notre niveau de jeu, s'est félicité Guus Hiddink, l'entraîneur des Londoniens. Mais on ne doit pas perdre de vue notre objectif le temps d'un match ou même durant une minute, ce qui veut dire que chaque match est aussi important que le suivant et que notre ambition est de tous les gagner.»

Barcelone a surclassé le Bayern Munich avec une apparente facilité mais son entraîneur Josep Guardiola se garde de toute suffisance, réclame une nouvelle victoire et se méfie de la réaction d'orgueil des partenaires de Franck Ribéry.

«Ce sera un bon test et il faudra être prudent, a avancé celui qui suivra ce match depuis les tribunes car il a été exclu au match aller. Les Bavarois peuvent marquer quatre buts et même plus s'ils retrouvent leur football. Je ne les crois pas quand ils disent que la qualification est jouée.»




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer