Le Barça défend sa première place samedi sur la pelouse de l'autre club barcelonais de l'élite, l'Espanyol, alors que son seul rival pour le titre, le Real Madrid, accueille le redoutable Valence de Villa et Silva une semaine après le «Clasico», à l'occasion de la 33e journée.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Espanyol Barcelone (14e) - FC Barcelone (1er), samedi 20H00

«Le derby est le match le plus compliqué» que le Barça doit encore jouer en Championnat cette saison, a prévenu le milieu ivoirien Yaya Touré. Certes l'Espanyol n'est pas très bien classé (14e) et doit encore assurer son maintien, mais les deux clubs de Barcelone ne s'apprécient guère. Pour l'Espanyol, battre le Barça représente toujours plus qu'une victoire de prestige. «C'est un adversaire qui veut toujours battre le Barça», a confirmé Touré, troisième buteur mercredi contre La Corogne (3-0). La saison dernière, l'équipe de Josep Guardiola avait bataillé ferme pour prendre les trois points. Menée au score après un but de Corominas (20e), elle avait égalisé par Thierry Henry (76) avant de s'imposer sur le fil grâce à un penalty transformé par Messi (90).

Real Madrid (2e) - Valence (3e), dimanche 21H00

Le Real a eu chaud à Almeria jeudi, s'imposant finalement 2-1 après avoir été mené au score et s'être longtemps heurté au gardien de but brésilien Diego Alves. Il devra se montrer plus efficace dimanche face à l'armada d'internationaux de Valence (Villa, Silva, Mata, Pablo Hernandez, Marchena...), qui jouera sans pression aucune après avoir relégué le 4e, Majorque, à sept points après sa nette victoire contre l'Athletic Bilbao jeudi soir (2-0). Attention surtout à David Villa, qui apprécie particulièrement le stade Santiago-Bernabeu avec quatre buts marqués lors de ses cinq dernières visites (quatre avec Valence et une avec Saragosse).

Majorque (4e) - Osasuna (11e), lundi 21H00

Majorque voudra s'accrocher à sa 4e place, qui pourrait l'envoyer en Ligue des champions la saison prochaine, en recevant Osasuna dans son stade, où l'équipe des Baléares s'est jusqu'ici montrée très convaincante (13 victoires en 15 matches).