(Paris) Le feuilleton Kylian Mbappé, toujours entre le Paris Saint-Germain et le Real Madrid, « c’est quasiment terminé », a annoncé lui-même la vedette, promettant un dénouement pour « bien avant » les matchs de l’équipe de France en juin.

Mis à jour le 16 mai
Agence France-Presse

Le rassemblement des Bleus pour les quatre matchs de juin en Ligue des nations est prévu le samedi 28 mai, idéalement « Kyky » devrait avoir annoncé son choix avant, pour ne pas parasiter l’actualité des champions du monde.

Le même jour, le Real Madrid jouera une nouvelle finale de Ligue des champions à Saint-Denis et saura donc s’il accueille dans ses rangs un joueur qu’il courtise depuis des années.

Pour le quotidien sportif madrilène, la fin est déjà connue : l’attaquant et le Real « sont parvenus à un accord la semaine passée ».

Lundi 9 et mardi 10 mai, lors de « la visite de Mbappé à Madrid », en compagnie notamment de son coéquipier Achraf Hakimi, formé au Real, « tout s’est éclairci et les derniers doutes ont été levés », assure le journal lundi.

Marca évoque le directeur général des Merengues, José Angel Sanchez, qui « a mis de côté tous ses autres rendez-vous » ces jours-là et « a annulé ceux avec des agents d’autres joueurs ».

Pour le quotidien, il s’agit d’un contrat de cinq ans « accompagné d’une clause de cession multimillionnaire ».

« Bien avant » les Bleus

Dimanche soir, la saga mercato qui agite le monde du football depuis des mois a connu un nouvel épisode.

Sitôt couronné meilleur joueur de Ligue 1 pour la troisième fois de rang aux Trophées UNFP, le champion du monde s’est envolé pour le Qatar, pour rejoindre le court stage de deux jours de son club, en glissant seulement un indice de temps.

« Cela ne va plus tarder », a répondu Mbappé lors de son passage éclair en zone mixte. Avant l’équipe de France ? a-t-il été relancé. « Non, avant, avant, avant, bien avant », a assuré le buteur.

Le sélectionneur Didier Deschamps, qui doit annoncer jeudi sa liste pour les matchs de juin contre le Danemark, la Croatie (deux fois) et l’Autriche, n’apprécierait probablement pas un début du stage écrasé par la rubrique transferts.

En septembre, son meneur de jeu Antoine Griezmann avait bouclé depuis Strasbourg, où les Bleus affrontaient la Bosnie (1-1), son prêt de retour à l’Atlético Madrid.

Et en mars, Mbappé avait déjà mis le feu en équipe de France avec son refus de participer à certaines opérations marketing de la Fédération. Il ne voudra sûrement pas trop tirer la couverture à lui et préfèrera régler l’haletante question avant de revenir à Clairefontaine.

Le joueur répète souvent qu’il apprécie d’être au centre de l’attention, ne fuit jamais son statut de vedette, mais doit soupeser le meilleur moment pour l’annonce.

Dernier match au PSG samedi ?

Pourrait-il la réserver pour l’ultime journée de Ligue 1, samedi contre Metz au Parc des Princes, son jardin, pour ce qui pourrait être son dernier match sous ce maillot ?

Mbappé a encore un quatrième titre de rang de meilleur buteur de L1 à confirmer, avec un seul but d’avance sur le Monégasque Wissam Ben Yedder (25 contre 24).

Les supporters du PSG guettent le moment et se demandent s’il pourrait prononcer un adieu, comme le fit Jean-Pierre Papin à la 38e journée en 1992 pour annoncer qu’il quittait Marseille pour l’AC Milan.

Il pourrait aussi dire qu’il reste. Quelle que soit sa décision, entre le joueur et son entourage, soucieux de leur communication, et deux mastodontes comme le PSG et le Real, le déroulement de l’annonce publique sera très certainement réglé comme du papier à musique par les communicants de tous les camps.

Le PSG a beaucoup à perdre dans l’affaire si Mbappé s’en va, sportivement, financièrement — il arrive en fin de contrat et le club ne touchera pas d’indemnités de transfert — et symboliquement, car les propriétaires qatariens verraient leur étoile filer avant la Coupe du monde organisée dans leur pays.

On saura donc bientôt, puisque Mbappé a « quasiment » arrêté son choix. Le Real Madrid est le club de ses rêves, il avait déjà envisagé de le rallier l’été dernier.

Le Real ou un autre ? Liverpool, pas certain de conserver Mohamed Salah et Sadio Mané, ou le Bayern Munich, qui va perdre Robert Lewandowski, sont assez riches et puissants pour essayer. Mais ce serait un énorme « twist » scénaristique.