(Montréal) Le scénario semble écrit d’avance : le CF Montréal, qui forme l’une des équipes de l’heure en MLS, tentera de prolonger sa séquence de succès en rendant visite à un club d’expansion. Duel facile pour la formation montréalaise ? Rien de moins sûr, car ce club d’expansion se montre coriace sur son terrain jusqu’à maintenant en 2022.

Mis à jour le 13 mai
Michel Lamarche La Presse Canadienne

Le CF Montréal (5-3-2) aura la chance de jouer un huitième match de suite sans défaite alors qu’il rendra visite au Charlotte FC (4-6-1), samedi soir au Bank of America Stadium.

En même temps, il cherchera à freiner la série de quatre victoires du Charlotte FC devant ses supporters.

Depuis une défaite de 1-0 contre le Galaxy de Los Angeles lors de son ouverture locale, le 5 mars, le Charlotte FC a dominé ses rivaux sur son terrain par un score combiné de 7-1, incluant ses trois derniers gains par jeu blanc.

En fait, le Charlotte FC n’a pas donné de but à l’adversaire chez lui depuis la 54e minute du match du 19 mars contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre. Et c’était sur un tir de pénalité de Carles Gil.

Depuis, l’équipe de la Caroline du Nord a fermé la porte à ses rivaux sur son terrain pendant 306 minutes. Aussi, elle n’a tiré de l’arrière que pendant 14 minutes depuis le début de la saison à domicile.

« C’est une bonne équipe. Encore une fois, les joueurs le savent », a déclaré l’entraîneur-chef Wilfried Nancy, jeudi midi, après la séance d’entraînement de sa troupe au Centre Nutrilait.

« On va jouer sur du turf, on va jouer en déplacement — ça faisait longtemps qu’on n’était pas parti. En MLS, il n’y a aucun match facile. C’est une équipe qui est intéressante à voir dans ses idées au niveau du jeu, dans les nuances au niveau du jeu. Il y a de la réflexion », a souligné l’entraîneur-chef du CF Montréal.

Surtout, le CF Montréal va se mesurer à une équipe qui semble beaucoup se plaire sur le terrain qui sert normalement de domicile aux Panthers de la Caroline, dans la Ligue nationale de football.

Lors d’un match de la NFL, le stade peut accueillir environ 75 000 spectateurs. Pour les rencontres du Charlotte FC, la configuration du stade, en principe, est limitée aux estrades du niveau inférieur, ce qui représente environ 38 000 sièges.

Pour le match d’ouverture locale en MLS, les dirigeants de l’équipe avaient cependant ouvert tous les sièges, et plus de 74 000 spectateurs se sont massés dans les gradins. Lors des quatre parties suivantes, l’équipe a attiré une moyenne d’environ 31 000 partisans.

Aux yeux des joueurs du Charlotte FC et de l’entraîneur-chef Miguel Ramirez, le Bank of America Stadium est déjà en voie de se transformer en forteresse pour l’équipe locale.

Après la victoire de 1-0 de sa troupe samedi dernier contre l’Inter Miami CF, Ramirez a raconté à quel point lui et ses joueurs avaient confiance d’aller chercher un résultat positif parce qu’ils ont tous l’impression qu’il y a plus que les 11 porte-couleurs locaux sur le terrain.

« L’engagement et l’implication des fans de ce club sont fantastiques. Je veux qu’ils sachent à quel point nous apprécions cette atmosphère. Et chaque entraîneur-chef qui vient me voir me dit à quel point ce qui se passe ici (à Charlotte) est tout simplement extraordinaire. Que l’atmosphère dans ce stade est incroyable. »

Dans cet environnement qui s’annonce hostile, Wilfried Nancy doit retrouver les milieux de terrain Victor Wanyama et Ismaël Koné, qui ont tous deux raté la rencontre de samedi dernier contre Orlando City SC à cause d’une accumulation de cartons jaunes.

Toutefois, le défenseur canadien Joel Waterman sera absent, pour cette même raison.

Championnat canadien

L’escale à Charlotte sera la première de deux sorties en quatre jours à l’étranger pour le CF Montréal, qui sera à Nashville, le mercredi 18 mai.

Par la suite, entre les 22 et 28 mai, le CF Montréal jouera trois rencontres au stade Saputo dont celle des quarts de finale du Championnat canadien contre le Forge FC de Hamilton, le mercredi 25 mai à 19 h.

Soccer Canada a confirmé les dates et heures des quatre matchs de quarts de finale du Championnat canadien dans un communiqué publié vendredi après-midi.

Deux rencontres seront présentées le 24 mai, dont celle entre les HFX Wanderers de la Première Ligue canadienne et le Toronto FC à Halifax.

Les deux autres auront lieu le lendemain, incluant le match entre les Whitecaps de Vancouver et le Cavalry FC, un autre club de PLC, basé à Calgary.

Il s’agira d’un deuxième rendez-vous en moins d’un an entre le CF Montréal et le Forge FC dans le cadre du Championnat canadien.

Le 27 octobre dernier lors de l’étape des demi-finales à Hamilton, les hommes de Wilfried Nancy avaient arraché un gain de 8-7 aux tirs de pénalité après que les deux équipes eurent complété les 90 minutes réglementaires avec un score de 0-0.

Il avait fallu un but du gardien Sebastian Breza lors de la 11e ronde de tirs pour assurer la victoire à la formation montréalaise et une place en finale.

Le CF Montréal avait ensuite soulevé la Coupe des voyageurs grâce à une victoire de 1-0 contre le Toronto FC au stade Saputo, le 21 novembre.

Le Forge FC a mérité son billet pour les quarts de finale après avoir battu le CS Mont-Royal Outremont, de la Première Ligue de soccer du Québec, 2-0 mercredi soir.