(Téhéran) L’Iran s’est qualifié pour la sixième phase finale de Coupe du monde de son histoire, la troisième consécutive, après sa victoire sur l’Irak (1-0), jeudi à Téhéran en match de qualification du groupe A de la zone Asie.

Publié le 27 janvier
Agence France-Presse

L’Iran est le quatorzième pays à valider son ticket pour le Mondial-2022 (21 novembre au 18 décembre) et le deuxième de la zone Asie après le Qatar, qualifié en tant que pays organisateur.

La « Team Melli » a survolé le groupe A avec six victoires en sept matchs (19 points) et est sûre de terminer à l’une des deux premières places qualificatives à trois journées de la fin.

La Corée du Sud, deuxième du groupe avec huit points d’avance sur les Émirats arabes unis, est toute proche d’obtenir son billet pour le Mondial. Elle se déplacera en Syrie, dernière du groupe (deux points), le 1er février.

Au Qatar en fin d’année, l’Iran tentera de franchir pour la première fois le premier tour d’un Mondial après cinq essais infructueux lors de ses précédentes participations en 1978, 1998 (malgré une victoire de prestige sur les États-Unis 2-1), 2006, 2014 et 2018.

L’Iran, invaincu depuis l’arrivée à sa tête du Croate Dragan Skocic en février 2020 (onze victoires et un nul), s’est imposé grâce à un but de l’attaquant de Porto Mehdi Taremi juste après la pause (48e).

« Nous sommes heureux, nous allons à la Coupe du monde, » ont chanté des supporters en liesse à la sortie du stade. « C’est notre équipe, ce sont des lions. »

Pour la première fois depuis plus de deux ans, des femmes ont été autorisées à assister à cette rencontre dans le stade.

Depuis environ 40 ans, la République islamique interdit généralement l’accès des stades aux spectatrices, notamment pour des matchs de football, car les religieux qui jouent un rôle prépondérant dans ce pays musulman soutiennent qu’elles doivent être protégées de l’atmosphère masculine et de la vue des hommes partiellement dévêtus.

En septembre 2019, la FIFA, instance dirigeante du football mondial, avait ordonné à l’Iran de permettre aux femmes d’accéder sans restrictions aux stades. Un mois plus tard, elles avaient pu assister, au stade Azadi de Téhéran, à la rencontre opposant l’Iran au Cambodge, match de qualification pour le Mondial-2022.