(Séville) L’attaquant international français Anthony Martial, dans l’impasse à Manchester United, est arrivé mardi à Séville où son prêt pour six mois devrait être officialisé dans les prochaines heures.

Publié le 25 janvier
Agence France-Presse

Attendu par une nuée de journalistes, Martial est sorti de l’aéroport de la ville andalouse vers 9 h, a constaté une photographe de l’AFP.

Son prêt au FC Séville, où il espère se relancer en vue de se dégager un chemin pour le Mondial-2022 en fin d’année, doit encore être annoncé officiellement par le club, deuxième du championnat espagnol.

Le départ de Martial de Man U lors du mercato d’hiver ne faisait plus guère de doute après la passe d’armes, il y a dix jours, entre le buteur et l’entraîneur des « Red Devils » Ralf Rangnick.

Le technicien allemand a accusé le joueur d’avoir refusé d’être dans le groupe pour le match de Premier League à Aston Villa (2-2), ce que l’intéressé a fermement démenti sur les réseaux sociaux.

Si les deux se sont réconciliés depuis, cet imbroglio illustre la mauvaise saison de Martial (26 ans), qui n’a marqué qu’un but en seulement onze rencontres toutes compétitions confondues.

Au sein d’une équipe décevante, qui a déjà dit adieu au titre, le Français a subi le retour l’été dernier de la superstar Cristiano Ronaldo, qui l’a relégué sur le banc.

Comme à Manchester, il est barré par la concurrence en équipe de France, où Karim Benzema lui fait de l’ombre depuis son retour fracassant en mai dernier.