(Los Angeles) Le New York City FC affrontera les Portland Timbers en finale du championnat de la Ligue nord-américaine de football (MLS), après sa victoire (2-1) dimanche aux dépens du Philadelphia Union dont l’effectif était décimé par la COVID-19.

Publié le 5 déc. 2021
Agence France-Presse

La finale de conférence Est a tourné à l’avantage des New-Yorkais à la 88e minute quand le Brésilien Talles Magno a repris victorieusement de près un centre de l’Islandais Gudmundur Thorarinsson, qui venait de profiter d’une mauvaise appréciation défensive adverse.

Le NYFC a donc renversé ainsi la situation face à une équipe de Philadelphie très amoindrie, qui avait dû se passer de pas moins de onze joueurs, dont deux gardiens, et de la plupart de ses défenseurs, tous entrés la veille dans le protocole COVID-19 de la MLS.

Avec seulement 17 noms sur la feuille de match, dont de nombreux joueurs inexpérimentés, l’Union a pourtant ouvert le score sur son terrain à la 63e minute lorsque le défenseur péruvien de New York, Alexander Callens, a dévié le ballon dans son propre but sur un centre du milieu de terrain hongrois Daniel Gazdag.  

La joie a été de très courte durée puisque 90 secondes plus tard le NYFC a égalisé grâce au milieu de terrain argentin Maxi Moralez, avant d’avoir le dernier mot en fin de rencontre.

La franchise de la Grosse Pomme disputera sa première finale de MLS samedi prochain contre les Timbers de Portland, sacrés en 2015 et battus en 2018 par Atlanta.