(Montréal) Il est clair que le CF Montréal est encore en période d’apprentissage. La fiche du club le démontre clairement, ses performances inégales aussi, et l’entraîneur-chef Wilfried Nancy l’a même affirmé en quelques occasions depuis le début de la saison. Ce qu’il reste à savoir, c’est le moment où la formation montréalaise pourra dire que toutes les leçons auront été apprises et maîtrisées une fois pour toutes.

Michel Lamarche La Presse Canadienne

« Je me pose la question moi-même », a avoué Nancy lundi après-midi, lorsqu’il s’est fait demander où se situait sa troupe, à l’heure actuelle, à l’intérieur de ce processus.

Il ne faut pas oublier, comme je le dis souvent, qu’on est un groupe qui est nouveau, un groupe qui est jeune. Donc on a mis des choses en place.

Wilfried Nancy

Le CF Montréal (6-6-4) a fait vivre des émotions de toutes sortes à Nancy et aux partisans de l’équipe en juillet. Le mois a commencé avec trois victoires, qui ont porté à six la séquence de parties sans défaite de l’équipe.

Depuis, il s’est ajouté trois revers qui laissent le CF Montréal en septième place dans l’Est, un point devant D.C. United, qui accueillera la troupe montréalaise dimanche soir.

Lors de sa visioconférence en prévision du match contre Atlanta United ce mercredi au stade Saputo, Nancy a noté qu’il avait procédé à ce qu’il appelle un « état des lieux » de son équipe il y a quelques semaines.

Il en a fait un autre lundi, a-t-il précisé, et il se montre en général assez satisfait même si sa formation se présentera devant une foule de 15 000 amateurs mercredi soir après avoir perdu ses trois dernières sorties.

PHOTO RHONA WISE, ASSOCIATED PRESS

L’entraîneur-chef Wilfried Nancy

« On est bien par rapport à ce que j’avais projeté au niveau de l’équipe, c’est-à-dire au niveau du style de jeu, de ce qu’on veut mettre en place, au niveau des objectifs, au niveau des résultats », a d’abord analysé Nancy.

Après les deux dernières défaites de son équipe, contre des formations situées aux extrémités du classement de l’Association Est de la MLS, Nancy avait chaque fois parlé de processus, de cheminement par étape.

À la suite du difficile revers de 2-1 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le 25 juillet dernier, Nancy avait fait remarquer que son équipe n’était peut-être pas prête à gagner un tel duel contre la crème de la ligue, malgré la belle prestation de ses joueurs.

« Il ne faut pas aller plus vite que la musique », avait-il entre autres illustré.

Samedi soir, après la décevante défaite contre l’Inter Miami CF, Nancy avait émis des commentaires qui, une fois de plus, laissaient sous-entendre que des leçons restaient à apprendre.

« J’ai envie de dire que c’est bien que ça nous arrive, quelque part. […] Je le dis souvent, il y a des étapes à franchir. »

Lundi après-midi, il a repris des propos qui allaient dans le même sens. Malgré tout, il a brossé un portrait plutôt positif du rendement de sa troupe, dans l’ensemble.

« Oui, en effet, on a perdu peut-être cinq ou six points qu’on aurait pu avoir, mais si on ne les a pas eus, c’est, effectivement, parce qu’on n’était pas prêts à avoir ces points-là, parce qu’il nous manquait un peu plus, peut-être, de maturité dans le jeu à certains moments. Mais je suis bien au niveau de l’étape avec les joueurs, sur ce qu’on voulait voir à cette période-là après 15 matchs. »

De con côté, le milieu de terrain Victor Wanyama est revenu sur l’essentiel : accumuler les victoires.

« Nous voulons gagner. Nous voulons gagner tous les matchs. Nous savons que c’est difficile car nous venons de perdre trois parties de suite. Nous avons besoin de tout le monde et nous avons besoin de demeurer forts, ensemble. Alors, nous y arriverons. »