(Montréal) Après deux sorties consécutives où il a limité ses adversaires à un seul but — inscrit lors des arrêts de jeu de la deuxième demie à Nashville le 26 juin - James Pantemis semble prêt à entamer une nouvelle étape dans sa carrière de gardien de but en MLS. Reste à voir jusqu’à quand les circonstances lui permettront de faire progresser sa carrière et d’aider le CF Montréal à faire des gains au classement.

La Presse Canadienne

Dans un contexte normal, Pantemis aurait probablement accompagné ses coéquipiers Samuel Piette et Kamal Miller dans l’entourage de l’équipe nationale du Canada, qui participera, à compter du week-end, au tournoi de la Gold Cup, aux États-Unis. Rien n’assure, cependant, qu’il aurait pu prendre part à un match.

Toutefois, la malheureuse blessure au gardien Clément Diop lors du match du 23 juin contre D. C. United, est venue changer la donne. Ainsi, Pantemis est demeuré dans l’entourage de la formation montréalaise, au soulagement de celle-ci et au bénéfice du gardien québécois, qui peut enfin montrer de quel bois il se chauffe.

« Je me sens bien », a déclaré Pantemis en visioconférence, lundi après-midi, à un peu plus de 48 heures du prochain match de l’équipe contre le New York City FC.

« En bout de ligne, l’objectif est de jouer régulièrement et le fait de pouvoir accumuler des minutes de jeu, semaine après semaine, est une chose à laquelle on aspire tous. »

Après avoir inscrit son deuxième blanchissage en MLS samedi soir face à l’Inter Miami CF, une équipe qui n’a marqué que neuf buts cette saison, Pantemis s’attend sans doute à une soirée de travail plus occupée face à une formation qui en a obtenu le double en dix parties.

Seulement quatre clubs en MLS ont mieux fait, à ce chapitre, que le NYCFC jusqu’à maintenant.

« Les deux dernières parties ont été bonnes, positives. Je veux continuer de bâtir sur ça. J’ai toujours dit que l’on est évalué en fonction de notre dernière performance. C’est pour ça que je dis qu’il faut que je me concentre sur le prochain match. Nous avons un gros défi mercredi, mais nous serons prêts. »

En jouant sur une base régulière, Pantemis est en mesure de retrouver ses repères avec plus d’aisance.

« Évidemment, quand tu enchaînes plusieurs matchs, tu as un rythme de jeu, tu peux lire les trajectoires des ballons plus facilement. Tu es plus habitué. Maintenant, je sais que pour une certaine période de temps, c’est moi qui vais jouer, et je peux donc me préparer comme j’ai besoin de le faire durant la semaine, que ce soit sur le terrain ou au gym. »